La Baule Styles La vie en région

Astou Braire : une cuisine gastronomique et exotique à domicile.

C’est Emmanuel Macron qui a remis à Astou Braire son diplôme de formation professionnelle à la cuisine, il y a deux ans.

Comment réaliser son rêve lorsque l’on est déjà dans la vie active ? Astou Braire croyait être passée à côté de sa vocation, devenir chef de cuisine, or elle a pu modifier le cours de sa vie grâce à quelques rencontres opportunes : « J’ai toujours aimé la cuisine, mais je ne pensais pas qu’il était possible de se lancer comme chef quand on avait plus d’une trentaine d’années… Je suis restée sur cette idée, mais un jour j’ai vu une émission de télévision avec le chef Thierry Marx qui aidait les gens à se reconvertir dans ce métier. Je lui ai envoyé un mail et on m’a proposé de venir défendre ma candidature à Paris. Les choses se sont très bien passées et j’ai intégré la session de janvier 2016. J’ai eu la chance de faire ma formation avec un grand chef, Aurélien Haroutel, qui continue toujours de prendre de mes nouvelles ». Une nouvelle vie a commencé pour Astou, qui a travaillé au Mandarin Oriental pendant quelques mois. On lui a proposé un CDI, mais elle a préféré revenir vivre auprès de sa famille à Saint-Molf. Thierry Max l’a recommandée à Éric Mignard, chef du Castel Marie-Louise, qui l’a recrutée. Aujourd’hui, Astou lance son activité de chef à domicile : « J’aime la proximité des gens. J’ai une générosité en moi que je peux exprimer en cuisine et je préfère avoir peu de clients pour fournir un très beau travail, car je n’aime pas travailler d’une manière industrielle ». Contrairement aux préjugés, les prix ne sont pas plus élevés que dans un restaurant et l’on n’a pas besoin de recevoir une vingtaine d’invités pour faire appel à un chef à domicile : « C’est une idée reçue. Je travaille des produits de saison et cela ne coûte pas très cher. On peut avoir un menu à partir de 25 euros avec un chef à domicile. J’ai travaillé pour un couple qui fêtait son anniversaire de mariage et, quand on veut travailler, on ne doit refuser aucune proposition ». Astou a été formée par des cuisiniers étoilés, elle a déjà un beau CV et son activité commence à très bien se développer. Elle propose une cuisine gastronomique traditionnelle, mais elle sait également faire voyager ses clients : « Je peux prendre un plat typiquement français et y ajouter une touche exotique. Je fais aussi la cuisine sénégalaise ». Enfin, elle lance.au restaurant la Maison Pavie des cours de cuisine dont les dates des sessions seront publiées sur sa page Facebook : taper  « kerastou ». En effet, elle a donné le nom de Ker Astou à son activité de chef à domicile. On peut contacter Astou Braire au 07 70 65 82 99.

Valider