Atlantia annonce une saison culturelle 2017-2018 encore plus diversifiée.

La direction d’Atlantia vient de présenter le programme de la saison culturelle 2017-2018 qui commencera à la rentrée. Cette année encore, les événements seront nombreux avec aussi quelques têtes d’affiche, comme Fabrice Luchini, Vladimir Cosma, Michel Jonasz ou Eric-Emmanuel Schmitt. Tout d’abord, Corinne Denuet, directrice d’Atlantia, dresse un tableau positif de la saison qui s’achève : « Le bilan 2016-2017 est excellent puisque nous avons pu réunir plus de 14 000 spectateurs et plus de 10 000 visiteurs sur les rendez-vous littéraires. Nous avons augmenté le nombre d’abonnés, avec 1150 abonnés, mais nous pouvons en accueillir beaucoup plus puisque nous redynamisons les abonnements avec une formule découverte cette année. La qualité d’accueil fait que les artistes souhaitent absolument retenir le rendez-vous de La Baule pour une belle récréation dans leurs tournées nationales et internationales. Le bilan est très positif et cela nous encourage à faire mieux d’une année sur l’autre. » La programmation est très diverse, avec des spectacles populaires et des rendez-vous plus élitistes. La saison débutera avec un événement, le samedi 16 septembre, puisque Fabrice Luchini sera seul sur scène pour son fameux spectacle « Poésie ? ». On retrouvera également les danseurs de l’Opéra de Paris, le samedi 14 octobre, pour Gala d’Étoiles. Dans le cadre du Rendez-vous des Écrivains, le vendredi 1er décembre à 20h30, Eric-Emmanuel Schmitt sera accompagné par l’orchestre symphonique Confluences pour un spectacle intitulé « Ma vie avec Mozart ». Vendredi 15 décembre, on pourra applaudir Michel Jonasz pour son grand retour sur scène, trente ans après la tournée « Unis vers l’uni ». Les amateurs d’opéra et de ballet pourront redécouvrir « Carmina Burana » avec l’Opéra National de Russie le 24 janvier 2018, « Giselle » par le ballet de l’Opéra National de Kiev le 23 février 2018 et « Le lac des cygnes » par le ballet de l’Opéra National de Russie le 17 avril 2018.

Le programme fait aussi une large place à des spectacles populaires avec des comédiens connus dans le cadre des « Théâtrales » et l’on pourra assister à des pièces  comme « L’Heureux élu » avec Bruno Solo et Yvan Le Bolloc’h le 8 octobre 2017, « À droite à gauche » avec Francis Huster et Régis Laspalès le 3 novembre 2017, « Un animal de compagnie » avec Stéphane Freiss le 20 janvier 2018, « Mariage et Châtiment » avec Daniel Russo et Laurent Gamelon le 17 février 2018, « Silence on tourne » avec Isabelle Spade et Philippe Uchan le 10 mars 2018 et « Peau de vache » avec Chantal Ladesou le 13 avril 2018. Corinne Denuet souligne qu’il est important de proposer une programmation populaire avec des vedettes : « Nous voulons faire en sorte que la salle soit comble. Nous optimisons les belles rencontres avec tous les acteurs et tous ceux qui font l’actualité culturelle, et nous avons aussi la volonté, dans cette logique de popularité, de rendre accessible sur le plan tarifaire l’ensemble des spectacles que nous accueillons. Voilà pourquoi nous sommes vigilants pour faire en sorte que les familles, qui sont de plus en plus présentes à Atlantia, puissent s’offrir cette expérience unique. Ainsi, tout le monde peut trouver un spectacle à Atlantia. »

Corinne Denuet sur Kernews

Notons que le Festival du cinéma et musique de film de La Baule, qui se déroulera du 7 au 12 novembre 2017, aura pour invité d’honneur Vladimir Cosma. Un véritable coup de cœur pour Laurence Briand, vice-présidente d’Atlantia et maire adjointe en charge de la culture et des NTIC, qui explique : « Le Festival du cinéma et musique de film est un coup de cœur, parce que nous avons la chance d’avoir une association avec deux personnes qui sont superbes, Christophe Barratier et Sam Bobino, qui sont d’une très grande humilité et d’un très grand professionnalisme, et ils s’investissent énormément dans cet événement. Nous avons du cinéma du matin au soir pendant six jours à La Baule, des rencontres extraordinaires et des artistes d’exception, avec un moment extrêmement fort, à savoir le concert de clôture. » Notons que le programme complet de cette saison culturelle est disponible à Atlantia, ainsi que dans les offices de tourisme. Différentes formules sont proposées et nous retrouverons également cette année « L’Essence de l’art », le cycle de cours et de conférences sur l’histoire de l’art. Même si l’on a longtemps entendu dire qu’il ne se passait pas grand-chose à La Baule sur le plan culturel, la situation évolue favorablement depuis quelques années : « Il faut partir sur des éléments factuels. La fréquentation d’Atlantia est extrêmement forte et, sur de nombreux spectacles, la salle est complète. Quand je suis arrivée, on m’a dit que la Fête de la musique ne marchait pas à La Baule mais, finalement, cela fonctionne très bien… Il y a aussi les « Cabines à livres » qui fonctionnent très bien puisque nous découvrons des messages adorables des Baulois : « C’est superbe, on a découvert des livres, on en met d’autres… » Il y a de nombreux éléments très encourageants pour dire que La Baule est une ville culturelle où il se passe des choses, comme la « Nuit blanche des galeries », ce qui permet à la station de rayonner au-delà du territoire tout en faisant plaisir aux Baulois » conclut Laurence Briand.

Laurence Briand sur Kernews

Laisser un commentaire