samedi , 21 janvier 2017

Audu Audition présente la première aide auditive ultra-discrète !

Depuis quelques années, les troubles auditifs concernent malheureusement une population de plus en plus jeune. La génération discothèque est aussi celle qui s’est abîmé les oreilles avec le premier Walkman dans les années 80… Conséquence : les troubles auditifs touchent des personnes à partir d’une quarantaine d’années. Pourtant, jusqu’à présent, de nombreux actifs hésitaient à s’équiper, essentiellement pour des raisons esthétiques, et préféraient s’en dispenser malgré la gêne auditive… Mais la nouveauté que nous présente Sébastien Audu va les faire changer d’avis. Sébastien Audu, audioprothésiste diplômé d’État, est présent sur la presqu’île depuis près d’une vingtaine d’années. Pour être plus proches de ses clients, ses laboratoires sont installés dans plusieurs communes (La Baule, Pornic, Le Pouliguen notamment), regroupés sous la marque à l’oreille Audu Audition. C’est une révolution dans le domaine de l’appareillage auditif qu’il nous propose : Silk Primax, le premier intra-auriculaire CIC-RIC ultra-confortable en adaptation immédiate. Il a pu tester l’appareil en avant-première et l’innovation vient du design, avec un objet entièrement miniaturisé, sans contour d’oreille, donc très discret. Il souligne : « C’est la forme de l’appareillage qui change, puisque c’est un appareil qui se loge dans le conduit auditif et que l’on peut adapter immédiatement. Avant, il fallait faire des empreintes pour que l’appareil s’adapte à la forme de l’oreille, ce qui était plus contraignant pour le client. »

L’appareil est quasiment invisible.

Sébastien Audu ajoute : « Maintenant, on peut appareiller toutes les baisses d’audition. Les personnes qui ont une faible perte, à partir d’une quarantaine d’années – je le sais bien, c’est mon âge – avaient un barrage psychologique à s’équiper, pour des raisons esthétiques, parce qu’il y avait un contour d’oreille que l’on remarquait. Maintenant, l’appareil est placé à l’entrée du conduit auditif et il est quasiment invisible… » Autre avantage : le sentiment d’avoir les oreilles bouchées, « ce que l’on appelle l’auto-phonation, c’est-à-dire sa propre voix qui résonne dans l’oreille quand on parle, est gommé, puisqu’on l’évite grâce à des aérations. » Comme pour tous les appareils auditifs, une prescription médicale est obligatoire. Ensuite, Sébastien Audu procède à une série de mesures pour régler l’appareil, qui est pratiquement opérationnel immédiatement. Grâce à une application, l’utilisateur peut bénéficier du meilleur confort acoustique en réglant sur son smartphone ou sa tablette l’environnement dans lequel il se trouve, comme dans un restaurant ou devant sa télévision, ce qui permet au Silk Primax de corriger les fréquences et d’optimiser ainsi le son. Sébastien Audu a déjà des retours très positifs de ses clients : « Les résultats sont très satisfaisants, sur le plan du confort, comme sur le plan de la qualité sonore ». De nombreuses gammes sont proposées en fonction des besoins spécifiques de chaque personne et les centres Audu Audition pratiquent le tiers payant avec la plupart des complémentaires santé.

La Baule, 68, avenue du Maréchal Joffre. Tél. 02 40 60 10 09.

Le Pouliguen, 12, rue de la Providence. Tél. 02 51 10 22 67.

Le Croisic, 22, rue Henri Becquerel. Tél. 06 14 55 86 18.

Herbignac, 57, rue de Verdun. Tél. 02 40 61 80 70.

Montoir de Bretagne, 1 bis, rue de Berry. Tél. 02 40 45 25 02.

Saint-Brévin-Les-Pins, 3, place Henri Baslé. Tél. 02 40 27 14 35.

Pornic, 14, rue du Général de Gaulle. Tél. 02 40 27 80 22.

Sébastien Audu propose également de nombreux appareils comme des téléphones spécifiques ou des casques permettant de regarder la télévision.

 

Récemment mis en ligne

Dominique Labarrière : émission du samedi 21 janvier 2017

Dominique Labarrière : son magazine hebdomadaire sur Kernews « Labarrière en liberté… » Sur Kernews, en direct …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *