Batz-sur-Mer dessine son projet de santé en créant une maison médicale

La commune de Batz-sur-Mer vient d’annoncer la création d’une maison médicale. Adeline L’Honen, maire de Batz-sur-Mer, constate que « comme tout territoire rural, la Presqu’île ne fait pas exception et voit au fur et à mesure s’éloigner les services publics ou privés de santé. À l’échelle de la Région, faute d’un projet de territoire de santé volontariste, les objectifs nécessaires à la survie de ces services ne permettent pas d’atteindre les grands équilibres, notamment pour les communes rurales. À cela s’ajoute la particularité de la Presqu’île, et de sa pyramide des âges, qui impose une prise en compte du vieillissement de la population et la présence d’infrastructures adaptées pour répondre aux différents besoins et attentes de ce public spécifique ». Localement, le constat est le suivant : « Depuis fin 2014, un plan de restructuration de l’ARS prévoit le regroupement progressif des services de l’hôpital public du Croisic et de l’EHPAD des Lauriers avec ceux de l’hôpital de Guérande. Ensuite, dès 2014, les élus et les professionnels ont partagé le diagnostic du devenir des services de soins de proximité avec le départ à la retraite progressif des deux médecins généralistes de la commune et le Docteur Lachal a fermé son cabinet à Batz-sur-Mer ce début d’année 2018 ». La maire de Batz-sur-Mer rappelle que « l’équipe municipale s’est associée à la commune du Croisic pour soutenir l’hôpital du Croisic et l’EHPAD des Lauriers pour un maintien de ces services sur la Presqu’île et la garantie pour les habitants de conserver une offre de soins publique et de qualité, de proximité ». Dans ce contexte, la ville annonce la création d’une maison médicale : « Le projet de santé des professionnels réunis sous l’association ASPLUCOS a été validé en mars 2018 par l’ARS : la validation a pour conséquence que les professionnels vont pouvoir bénéficier de subvention de fonctionnement de l’Agence régionale de santé ». Les élus ont présenté leur projet aux professionnels de santé en annonçant la mise à disposition du terrain de la rue Kerbouchard pour créer cette maison de santé. Cependant, « le terrain ne pourra pas être cédé gratuitement, car la commune n’a pas le droit : il s’agit d’un projet privé, le prix du terrain communal ne pourra pas non plus être bradé considérant la juste utilisation des deniers publics. Néanmoins, l’objectif premier est encore une fois de porter ce projet à la hauteur des possibilités de la commune ». Aujourd’hui, le projet avance, un promoteur a déjà pris contact avec les professionnels de santé concernés et Adeline L’Honen souhaite aller plus loin avec, en complément, un local pour un dentiste, voire un local pour un autre médecin généraliste, si cela se révèle nécessaire.

Adeline L’Honen, maire de Batz-sur-Mer, répond aux questions d’Anthony Bisson sur Kernews.

Laisser un commentaire