La Baule Styles La vie en région

Le collectif La Baule à Vélo propose un plan vélo à la municipalité de La Baule.

À La Baule, on aime se déplacer à vélo, mais ce n’est parfois pas facile. Dans ce contexte, un collectif citoyen a été créé l’an dernier pour inciter la municipalité à développer des pistes et des itinéraires cyclables. Une consultation a été lancée et un plan vélo vient d’être soumis à la municipalité. Thibaut Lanthiez, l’un des porte-parole du groupe, nous présente cette structure : « Nous avons six porte-parole et nous habitons tous à La Baule. Un certain nombre de membres sont des parents de collégiens et de lycéens, et cette démarche est venue du constat que nous avions du mal à envoyer nos enfants de manière autonome au lycée ou pour rejoindre les activités scolaires, parce qu’il y avait toujours des points d’insécurité, alors que la commune a un territoire, en cohérence avec son image balnéaire, où le développement de pistes cyclables sécurisées devrait avoir tout son sens. Après, nous sommes vraiment un collectif et nous nous considérons comme les porte-parole de tous ceux qui pratiquent le vélo à La Baule. Notre démarche a été de comprendre les problématiques et les attentes principales de tous ceux qui pratiquent le vélo dans les différents quartiers et c’est pour cette raison que nous avons fait un sondage, pour nous faire connaître, mais aussi mieux représenter les personnes qui utilisent le vélo. Dès le début, nous avons travaillé dans un esprit collaboratif avec la municipalité, avec laquelle j’ai eu quelques échanges dès le départ, et qui s’est montrée intéressée par cette représentativité des gens qui pratiquent le vélo pour avoir une relation structurée et posée, avec une vision globale de la démarche ». Thibaut Lanthiez souligne que les membres de La Baule à Vélo ne sont pas des ayatollahs de la bicyclette : « Nous n’avons pas une démarche extrémiste en matière de vélo, car nous utilisons tous l’automobile. C’est simplement l’idée d’amener la commune de La Baule à être un peu plus accueillante, pour que l’on puisse circuler sans passer par des points trop dangereux. Un certain nombre de choses sont faites, nous ne disons pas que la commune n’a rien fait, mais nous disons que cela manque de cohérence globale car, quand on veut aller d’un point à un autre, on ne sait pas trop bien où passer. Sur certaines routes, on est frôlé par des flux de voitures qui sont importants et nous pensons qu’il y a des possibilités d’aménagements. L’idée est d’avoir un maillage global sur l’ensemble du territoire. Nous ne disons pas qu’il faut créer des pistes cyclables partout, nous disons qu’il y a des endroits qu’il faut mieux indiquer, revoir certaines organisations en matière de stationnement et créer quelques itinéraires cyclables ».

Trois points noirs.

L’enquête a mis en évidence trois aspects prioritaires : « Quand on parle du remblai, il apparaît comme le gros point noir de la commune, puisque tout le monde pense que c’est extrêmement dangereux en raison du nombre important de croisements et de portières qui s’ouvrent le long de la piste cyclable. Autre endroit problématique, l’axe de l’avenue de Lattre de Tassigny, avec des rues parallèles qui n’offrent pas un itinéraire cohérent puisque l’on est régulièrement bloqué par des sens interdits. Enfin, il y a une vraie problématique d’accès au Lycée Grand air, car aujourd’hui les vélos sont dans le même flux que les voitures et les bus, et nous souhaitons avoir une réflexion de concertation avec le lycée et la mairie pour améliorer ce point ». Le collectif vient de présenter à la municipalité un plan de développement avec des propositions de pistes et d’itinéraires cyclables : « Nous avons établi un plan vélo. Nous avons travaillé par quartiers, avec un certain nombre de résidents de la commune, pour écrire notre vision de ce que pourrait être le réseau vélo de La Baule dans quelques années. Cela nous a amenés à identifier neuf itinéraires et un certain nombre d’aménagements permettant de relier les différents axes. Nous sommes dans une étape où nous validons les priorités et nous portons ce plan vélo auprès de la mairie en l’aménageant d’une manière constructive ».

Le collectif La Baule à Vélo peut être contacté sur Facebook via la page La Baule à Vélo, ou via son blog labauleavelo.over-blog.com

Thibaut Lanthiez sur Kernews

Valider