Frédéric Saint Clair présente son livre « La refondation de la droite »

Il se dégage depuis quelques années chez les électeurs de droite le sentiment que les personnalités de droite ne sont pas vraiment de droite, car beaucoup ont cédé à la mode du politiquement correct pour ne pas déplaire aux médias. Frédéric Saint Clair est analyste en stratégie et en communication politique, et il a été chargé de mission auprès du Premier ministre Dominique de Villepin. Il vient de publier un livre dans lequel il évoque justement la nécessité de reconstruire la droite sur ses valeurs. L’ouvrage est sorti au mois de septembre, mais il reste totalement d’actualité depuis la désignation de François Fillon comme candidat de la droite et certains chapitres sont prémonitoires : « Je n’avais pas en tête l’évolution de la politique française quand j’ai écrit ce livre, j’ai analysé l’évolution des idées sur un temps long et j’ai fait un constat sur la politique française en marquant le fait que ces quatre notions, le libéralisme, le conservatisme, le nationalisme et le christianisme, pour différentes raisons et de différentes façons, avaient été abandonnées par la droite et qu’il fallait une réflexion renouvelée. Il se trouve que j’ai été rattrapé par les événements et l’élection de François Fillon à la primaire a montré l’importance de ces notions. Ces quatre notions sont essentielles, même si la notion chrétienne doit être aujourd’hui laissée en marge du politique pour éviter d’accroître les tensions, mais les trois autres s’équilibrent et doivent être présentes. On équilibre le libéralisme par du conservatisme et du nationalisme, on équilibre les excès du nationalisme par une forme de libéralisme, etc. Si j’aborde la question du christianisme, c’est parce que l’islam a pris une place importante aujourd’hui dans le débat français. On a oublié nos racines chrétiennes, on a oublié qui nous étions, il faut rappeler ce qu’est la France historiquement, pour ensuite être capable, une fois que l’on sait qui on est, de tendre la main à l’autre. Bien entendu, cela ne veut pas dire rouvrir la porte aux liens entre la religion et la politique, entre le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel, évidemment je fais la différence ». Frédéric Saint Clair invite ses lecteurs à s’interroger sur les fondements de la droite : « On a trop tendance à privilégier la démagogie et le corpus intellectuel est très souvent dévoyé parce qu’il y a une nécessité d’acquérir le pouvoir et donc une nécessité de simplifier, parfois même de caricaturer, pour être accessible et pour séduire. Il y a dans la vie politique française un ratage continu. De mémoire, celui qui rassemble toutes ces notions, c’est le général De Gaulle. Depuis, on est dans la querelle de chapelles, dans l’oubli ou dans le déni. »

« La refondation de la droite » de Frédéric Saint Clair est publié aux Éditions Salvator.

Frédéric Saint Clair répond aux questions de Yannick Urrien sur Kernews.

 

 

 

Récemment mis en ligne

Le Château des Tourelles fait découvrir la gastronomie française à des apprentis du monde entier

Des apprentis cuisiniers viennent de partout dans le monde pour se former à la gastronomie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *