Un livre pour découvrir Guérande en 28 étapes.

Gérard Mallet permet aux Guérandais, comme aux touristes, de visiter autrement Guérande dans un livre qui présente 28 étapes pour découvrir la cité médiévale intra-muros : « Je suis correspondant pour Ouest-France depuis presque deux ans et je cherchais des thèmes susceptibles d’intéresser les lecteurs. Je suis Guérandais depuis de nombreuses années, je m’intéresse beaucoup au centre-ville et j’ai eu l’idée de développer quelques histoires autour des rues de Guérande. Il y a de nombreuses rues dont les gens ne connaissent pas trop la signification, comme la rue de la Psalette ou la rue de Pellan, et j’ai voulu éclairer les Guérandais et les visiteurs sur la signification de ces noms ». Cependant, il ne s’agit pas d’un ouvrage d’histoire, car « il y a des historiens comme Alain Gallicé ou Josick Lancien qui connaissent Guérande par cœur… Donc, je n’ai pas voulu faire un livre d’historien, mais surtout vulgariser l’histoire de Guérande, en donnant envie aux gens de redécouvrir leur ville ou de la regarder avec un œil différent ». Cet ouvrage est illustré par des cartes postales anciennes : « Grâce à l’aide de Michel Ganche, qui est un grand collectionneur, j’ai trouvé intéressant de montrer la cité guérandaise telle qu’elle était au début du vingtième siècle, car elle n’a pratiquement pas changé par rapport à maintenant ». Notons qu’une partie des recettes issues des ventes sera reversée à une association d’aide aux réfugiés : « Mon idée n’était pas de faire des bénéfices avec ce livre et, bien que l’on entende beaucoup parler des migrants mineurs, j’estime que l’on ne fait pas grand-chose pour eux, alors qu’ils vivent une situation dramatique. J’ai estimé que c’était la moindre des choses que de pouvoir les aider un peu ».

Ecoutez Gérard Mallet sur Kernews

« Visitez Guérande – Le tour de Guérande en 28 jours » de Gérard Mallet est publié aux Éditions du Traict. Il est notamment vendu à l’office de tourisme de Guérande, au centre culturel Leclerc de Guérande, ainsi que dans les maisons de la presse de la ville.

Laisser un commentaire