La Baule Styles La vie en région

Avec Le Portrait d’Iris, Corinne Reignier nous plonge dans l’atmosphère des Années folles à La Baule

Corinne Reignier est artiste peintre. Elle habite à La Baule depuis une vingtaine d’années et elle vient de publier son premier roman, « Le Portrait d’Iris », qui se déroule à La Baule en 1928. Cela faisait longtemps qu’elle désirait écrire : « Au bout de dix ans, j’avais le sentiment d’avoir fait le tour de mes héroïnes – puisque je peignais exclusivement des femmes – et j’avais envie de les faire vivre dans une histoire et un contexte. Donc, la littérature s’est imposée. Les personnages de mon roman sont en fait les héroïnes de mes tableaux qui vivent une intrigue, avec un mystère à résoudre, tout cela dans l’atmosphère des Années folles, parce que j’ai toujours décrit mes personnages dans un contexte rétro. » Dans cet ouvrage, elle raconte l’histoire d’un homme qui a perdu son épouse dans des circonstances très mystérieuses : « Il veut comprendre ce qui s’est passé et il réunit dans sa villa bauloise en 1928 tous les personnages qui, de près ou de loin, ont été mêlés à la disparition de sa femme. Il y a beaucoup de personnages, tous avec un passé, un mystère, une part d’ombre et, au fur et à mesure que l’on avance dans l’histoire, on comprend ce qui s’est passé. Les secrets se dévoilent et l’on découvre le fin mot de l’histoire au dernier chapitre. » Pourquoi a-t-elle voulu entraîner ses lecteurs au cœur des Années folles ? Corinne Reignier répond : « Cela fait partie des choses que l’on a du mal à expliquer, pourquoi on va aimer une personne, un endroit ou une époque… J’ai toujours été fascinée par les Années folles. J’aime tout de cette époque, que ce soit la musique, les belles voitures, les toilettes des femmes, le théâtre ou l’architecture… » Dans son roman, elle présente des lieux, elle évoque des événements ou des musiques et elle précise que tout est exact : « J’ai fait des études d’histoire et c’est le début du XXe siècle que je préfère. Tous les événements que je rapporte dans mon livre, quand je décris des endroits, des voitures ou des musiques sont conformes à la réalité de l’époque. »  Les ingrédients du succès sont au rendez-vous : une intrigue bien ficelée et un voyage au cœur de La Baule pendant les Années folles. Le premier livre de Corinne Reignier a déjà un grand retentissement local : « Les retours sont excellents. Les gens que j’ai rencontrés lors des séances de dédicaces ou dans les salons reviennent me voir en me disant qu’ils ont lu le livre en trois jours et cela me fait très plaisir. Le bouche-à-oreille fonctionne et je suis vraiment très heureuse ».

« Le Portrait d’Iris » de Corinne Reignier est publié aux Éditions du Traict et il est disponible dans la plupart des librairies de la presqu’île Guérandaise. Renseignements et agenda des séances de dédicaces de Corinne Reignier sur le site corinnereignier.fr

Valider