Sixte : la gastronomie italienne dans un esprit chic.

Sixte est un nouveau restaurant italien, mais pas un énième établissement transalpin, tant on est loin de la caricature de la trattoria qui affiche des posters du Colisée avec des drapeaux italiens, ou de la brasserie de centre commercial au nom italien qui propose des cuisses de grenouilles entre des pâtes et des pizzas… Le lieu est élégant, avec une décoration chic et sobre, dans un cadre d’inspiration industrielle comportant des poutres apparentes et un mur d’origine qui n’a pas été travaillé. Déjà, le décor est authentique. Pourtant, rien ne dit que la cuisine est italienne, à l’exception de la mention « Bistrot italien » apposée sobrement sur la vitre et la carte évidemment… Une adresse qui contribue, par son style, à la montée en gamme du quartier de la gare de Pornichet. Jérôme, propriétaire du Sixte, a commencé il y a une vingtaine d’années dans la restauration en travaillant dans plusieurs bistrots français situés au coeur de Manhattan à New-York : « Des lieux branchés, avec des plats typiquement français et beaucoup de vins au verre… » En revenant en France, Jérôme a continué dans la restauration, notamment en créant une entreprise de distribution de vins et de champagnes. Puis il a décidé, il y a deux ans, de s’installer sur la Presqu’île : « C’est un lieu que je connais bien, j’y ai passé toutes mes vacances et j’avais besoin d’être près de la mer… » Il avait déjà l’idée d’un concept de restaurant italien, qui ne soit pas la caricature de la pizzeria que l’on trouve dans les communes touristiques, en défendant une approche de qualité dans un lieu élégant. Jérôme a longtemps cherché le meilleur emplacement : « Pornichet est une ville qui monte. La clientèle Bauloise vient de plus en plus et j’ai eu un coup de cœur pour ce lieu. L’avenue de Mazy incarne le côté festif et nocturne de Pornichet et, en plus, nous sommes face au Bidule ! » Le nom de Sixte est apparu comme une évidence : « C’est un vieux prénom romain et il a une connotation élégante, donc cela correspondait à ce que je voulais faire. Et c’est aussi le prénom de mon fils… »

Du côté de la cuisine, Jérôme propose une carte volontairement restreinte, car, souligne-t-il, « nous travaillons des produits frais principalement » L’approvisionnement se fait auprès de producteurs locaux et Jérôme travaille également avec un fournisseur qui reçoit ses produits en provenance directe de producteurs italiens. Certes, tout le monde est tenté par la cuisine italienne, pourtant c’est loin d’être une cuisine facile lorsque l’on veut en respecter les saveurs : « Par exemple, les pizzas sont travaillées dans le respect de la pâte napolitaine et les ingrédients sont ajoutés après la cuisson. Il n’est pas question de mettre du jambon de Parme à cuire dans un four à 300 degrés, car le produit doit être encore savoureux. »  La carte présente les meilleures spécialités italiennes, des assiettes de charcuterie, une sélection de pâtes fraîches, mais aussi des ravioles, des escalopes milanaises, du risotto ou de l’osso-buco. Un plat du jour est également proposé au menu déjeuner avec une formule à 13,50 euros (entrée-plat ou plat-dessert) ou à 15,90 euros (entrée-plat-dessert). C’est vraiment un endroit qui apporte une touche différente sur la Presqu’île et il n’est pas étonnant d’y retrouver tous ceux qui apprécient la cuisine de qualité et qui ont envie d’un espace à la fois raffiné et convivial. L’accueil est toujours exceptionnel avec Jérôme et son équipe.

Restaurant Sixte, 133, avenue de Mazy à Pornichet. Tél. 09 73 29 37 56.

sixte-ext

Récemment mis en ligne

Le Château des Tourelles fait découvrir la gastronomie française à des apprentis du monde entier

Des apprentis cuisiniers viennent de partout dans le monde pour se former à la gastronomie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *