mercredi , 29 mars 2017

Skol Ar Mor : le succès est au rendez-vous pour l’école de charpente marine de Mesquer.

Skol Ar Mor, l’école de charpente marine basée sur le port de Kercabellec, à Mesquer, vient de mettre à l’eau trois nouvelles embarcations réalisées par ses élèves. Le succès est au rendez-vous, avec une liste d’attente qui va jusqu’en 2018 et des anciens qui ont presque tous du travail. Mike Newmeyer, fondateur de Skol Ar Mor, souligne : « Nos anciens élèves sont quasiment tous en activité, à peu près 80 %, et ils sont dans différents chantiers. Nous avons même des chantiers qui nous téléphonent pour nous demander des diplômés. Cette année, six chantiers nous ont contactés, donc je suis très content. Dans le milieu, nous avons déjà une bonne réputation, puisque les chefs de chantier nous disent qu’ils sont très satisfaits du niveau de formation que nous avons apporté aux élèves. Il y a aussi des stagiaires qui sont devenus leurs propres entrepreneurs. Souvent, ce sont des gens qui sont restés dans la région et ils font de la réparation de bateaux. Il y en a d’autres qui partent à l’étranger. Mais très peu d’élèves ont changé de branche et, souvent, c’est parce qu’ils ont abandonné la formation en cours. » Cette formation est ouverte au plus grand nombre et les stagiaires préparent un titre professionnel de charpentier de marine, de niveau bac professionnel, reconnu par le ministère du Travail depuis le mois d’octobre dernier : « On accueille des élèves de tous les âges, de leur majorité à la retraite mais, pour obtenir l’aide de la région des Pays de la Loire, il faut être demandeur d’emploi. Nous avons aussi des contrats de reconversion » explique Mike Newmeyer. Concrètement, « il n’y a pas de prérequis pour entrer dans notre formation mais, si l’on n’a pas un peu d’expérience sur le travail du bois, il faut une énorme motivation et consacrer beaucoup d’heures supplémentaires à la formation. Il faut savoir que ce sont les stagiaires qui sont responsables de leur formation et ils cherchent eux-mêmes leurs informations. Évidemment, nous les conseillons, on a les moyens de leur donner toute l’information et tout ce qu’ils demandent, mais chacun est acteur de sa propre formation ». Le taux de réussite à l’examen est de 95 %, le taux d’emploi dans la profession des élèves est de 80 %, tous les paramètres sont donc au vert. Maintenant, Skol Ar Mor doit s’agrandir puisque ses locaux de 210 mètres carrés sont devenus trop étroits. La commune de Mesquer devrait aider l’établissement à financer une extension de 60 mètres carrés. Ce nouveau bâtiment permettra l’organisation de stages de courte durée et des stages de loisirs ouverts au public. Or, la liste d’attente s’allonge : « Nous sommes complets jusqu’en 2018. Mais on attend l’accord de la région des Pays de la Loire et, si elle ne veut plus continuer avec nous, je vais être obligé de dire à ceux qui attendent d’aller trouver une formation ailleurs ! Mais nous avons beaucoup d’espoir, évidemment. » conclut Mike Newmeyer.

 

Récemment mis en ligne

Philippe Manoeuvre : émission du dimanche 19 mars 2017

Écoutez l’intégralité de l’émission de Philippe Manœuvre, Fauteuil Club, diffusée chaque dimanche à 10h sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *