VigiBretagne : un réseau de vigilance sur la réunification opère depuis la presqu’île.

Depuis deux ans déjà, les médias, les personnalités publiques et les entreprises qui évoquent la Bretagne en omettant la Loire-Atlantique reçoivent un rappel à l’ordre de la part des membres de l’association VigiBretagne, structure qui milite en faveur de la réunification des cinq départements bretons. Les fondateurs de cette association sont connus sur la presqu’île puisque l’on retrouve Pêr Loquet, qui est par ailleurs celui du Festival du livre en Bretagne de Guérande, et Arnaud Courjal, conseiller municipal à Herbignac. Pêr Loquet souligne que l’objectif est d’exercer une étroite surveillance et de réagir en émettant des rappels à l’ordre : « Nous observons tout ce qui ne va pas sur la question du retour de la Loire-Atlantique dans la région Bretagne. Nous analysons tous les articles de presse : par exemple, quand on parle de Montoir, et non de Montoir-de-Bretagne, ou lorsque des entreprises présentent une carte de Bretagne en oubliant la Loire-Atlantique. Alors, nous réagissons systématiquement. Nous éditons une lettre mensuelle à destination de nos adhérents afin de les informer de nos démarches, de nos courriers, des réponses que nous avons reçues, et plusieurs entreprises ont déjà changé leur façon de présenter la Bretagne en incluant les cinq départements ». VigiBretagne se positionne comme un groupe de pression et Pêr Loquet signale que la situation évolue dans un sens positif : « Je dis souvent que nous sommes les renseignements généraux de Bretagne ! Nous écrivons, nous observons, nous réagissons… Il y a encore des erreurs qui sont commises, mais on observe quand même une évolution favorable. Nous avons déjà des adhérents dans toute la Bretagne, mais aussi des Bretons qui vivent au Canada, en Suisse, en Allemagne et en Italie ». Deux ans après la création de VigiBretagne, une nouvelle étape sera franchie cette année : « Je préconise de créer une confédération de tous les peuples de l’Hexagone qui ne sont pas contents des découpages administratifs, notamment en Picardie, en Savoie, au Pays basque ou en Alsace ». En effet, il part du constat que cette volonté de renouer avec les racines historiques d’un territoire n’est pas spécifique à la seule Bretagne.

Contact : vigibretagne-evezhbreizh @ keltieg.bzh ou au 06 82 71 92 11.

Laisser un commentaire