La Baule Styles La vie en région

Yann Morice : le médecin de votre patrimoine

Gérer son patrimoine devient de plus en plus compliqué, avec des lois de finances qui évoluent chaque année et des taux d’intérêt qui restent bas. Il y a quelques années, avec un peu de bon sens, on arrivait encore à se débrouiller, mais aujourd’hui une personne qui ne ferait pas appel à un conseiller en gestion de patrimoine serait dans la situation d’un malade qui tenterait de se soigner sans consulter le corps médical. Yann Morice, conseiller en gestion de patrimoine, travaille depuis 37 ans dans l’univers de la finance, dont 25 ans dans le secteur bancaire. Il a créé son cabinet indépendant il y a 12 ans et il est aujourd’hui membre associé du réseau Magnacarta. Ses clients sont très diversifiés : « Je travaille avec des artisans, des commerçants, des chefs d’entreprise ou des professions libérales qui sont dans une réflexion sur une réorganisation de leur patrimoine. Cela peut commencer par un patrimoine de moins de 100 000 euros, jusqu’à plusieurs millions d’euros… » Mais son cœur de cible se situe entre 300 000 euros et 2 millions. Son profil de clientèle s’est aussi beaucoup élargi, car ce ne sont plus seulement des entrepreneurs d’une cinquantaine d’années souhaitant préparer leur retraite qui s’adressent à lui, mais également des trentenaires qui recherchent une orientation optimisée pour construire leur patrimoine, ou des jeunes retraités : « On est dans un monde qui est en pleine révolution sur le plan du patrimoine. Les vieux schémas vont être oubliés. La fiscalité est de plus en plus confiscatoire, notamment au niveau de l’immobilier. L’assurance-vie doit être repensée (rendement faible des fonds euro, nouvelle fiscalité…). De nouveaux types d’investissements se mettent en place, qui ne sont pas forcément accessibles à travers les réseaux bancaires traditionnels, et ils vont permettre d’aller chercher du rendement… Il y a aussi le phénomène de l’allongement de la durée de la vie et de la dépendance, or cette dépendance doit se préparer. Aujourd’hui, l’une des priorités est de conserver un niveau de vie et un pouvoir d’achat suffisants pour faire face à ce risque ».

Un conseil indépendant et objectif

Alors, pourquoi s’adresser à un conseiller en gestion de patrimoine, plutôt qu’à son conseiller bancaire ? Le conseiller bancaire est tenu à une politique institutionnelle et il ne proposera que ce que son employeur lui demande de vendre. Les banques de réseau ne font pas non plus de véritable audit patrimonial. Ainsi, pour reprendre la précédente image, c’est un peu comme si un malade s’adressait au commercial d’un laboratoire pharmaceutique, plutôt qu’à un médecin pour se faire soigner ! Le commercial vendra essentiellement les produits de son laboratoire, alors que le médecin effectuera son diagnostic en toute neutralité, y compris dans la prescription des médicaments… C’est la même chose avec Yann Morice, qui reste totalement indépendant et objectif. Sa prestation est rémunérée par honoraires, il effectue un bilan patrimonial et il propose une stratégie d’optimisation : « Dans la quasi-totalité des cas, mes honoraires sont amortis dans l’année grâce aux gains réalisés par mes conseils ». La réputation de Yann Morice n’est plus à faire sur la presqu’île ou à Saint-Nazaire, où il compte de nombreux clients qui lui font confiance. Un conseil indépendant et objectif pour sécuriser et renforcer son patrimoine.

Yann Morice, My Patrimoine, membre du réseau Magnacarta, 30 boulevard de l’Université à Saint-Nazaire. Tél. 02 40 90 38 95 ou 06 99 52 86 22.

Valider