dans

Batz-sur-Mer : Exposition au Village de Kervalet

Exposition « Le bonheur originel ou le Paradis retrouvé » de Mariana MIHUT

« En juillet, août et septembre, l’Art s’installera au cœur du village paludier de Kervalet, dans la magnifique chapelle Saint-Marc, permettant ainsi d’ouvrir à la visite ce monument daté du XVème siècle tout en présentant l’œuvre de plusieurs artistes au fil des trois mois. Ainsi, en juillet la municipalité organisera, en partenariat avec l’association AP2A, une exposition de la peintre roumaine Mariana MIHUT. En août, place à l’artiste ukrainienne, Olga NESTERENKO, installée à Batz-sur-Mer quelques semaines après le début du conflit en Ukraine. Puis en septembre, la commune participera à l’événement intercommunal « L’Art au gré des Chapelles », en présentant les œuvres d’un couple italo-biélorusses, Ekaterina et Igor SAVA, deux aquarellistes de renom, également en partenariat avec l’AP2A », indique Marie-Catherine LEHUÉDÉ, maire de Batz-sur-Mer.

Mariana MIHUT

Née en 1975 dans une famille de peintres paysans en Roumanie, Mariana MIHUT en est la quatrième génération. Autodidacte comme son arrière-grand-père, Ion NITA NICODIM, le fondateur de la peinture naïve roumaine, Mariana commence à réaliser, dès son adolescence, ce qui va devenir un touchant et magnifique « calendrier illustré » de la vie des montagnards, appelés « Motzi », où la rondeur de ces montagnes basses, rappelle celle des Vosges ou du Massif Central.

Le bonheur originel ou le Paradis retrouvé

Dans une ambiance de lumière magique qui jaillit du tableau, nous découvrons, émerveillés et nostalgiques, au fil des quatre saisons, le quotidien d’une vie paisible : la joie des enfants, l’élevage des bêtes, le ramassage des pommes, la fenaison, les travaux de la ferme, le mariage et les grandes fêtes chrétiennes. Un univers qui semble irréel par le calme, la sérénité et la paix qu’il nous transmet. Beaucoup de grâce et de délicatesse sont visibles dans la palette de couleurs de l’artiste, on y retrouve l’âme de Mariana, emplie de sensibilité, et son plaisir à sublimer ce minuscule village des Carpates dans un bout de Paradis.

Lieu : Chapelle Saint-Marc de Kervalet

Exposition du 2 au 28 juillet 2022 – Tous les jours sauf les lundis, de 14h30 à 18h30 – Entrée libre et gratuite

Écrit par Fabienne Brasseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labarrière en liberté : mercredi 22 juin 2022

« Transparence, la nouvelle éthique publique » : une conférence de Jean-Louis Nadal au Croisic