dans

Batz-sur-Mer : Partenaire du Festival Celtomania, un spectacle jeune public le 26 octobre

Marie-Catherine LEHUÉDÉ, maire de Batz-sur-Mer : « Pour la deuxième année consécutive, notre Petite Cité de Caractère est partenaire du festival Celtomania, festival incontournable qui fait rayonner la culture celtique et bretonne depuis 33 ans. Ainsi, durant les vacances de la Toussaint, Batz-sur-Mer propose gratuitement deux spectacles de qualité, un spectacle jeune public et un concert, Venez nombreux ! ».

Rendez-vous incontournable de la culture bretonne et celtique en Loire-Atlantique, le festival Celtomania compte de nouveau Batz-sur-Mer parmi ses partenaires pour sa 33ème édition ! Du 30 septembre et au 27 novembre, 23 communes du département vont offrir au public le meilleur de la culture bretonne et celtique. Au programme : concerts, fest-noz, expositions, cinéma, contes, rencontres d’auteurs, spectacles jeune public… ce sont au total plus de 60 évènements qui seront proposés pendant les deux mois du festival. Un CD « Celtomania 2022 » réunissant un titre de chaque artiste du festival sera distribué gratuitement à chaque visiteur à l’entrée des événements.

Spectacle JEUNE PUBLIC – « LA LÉGENDE DE CYRILLA »

Le Mercredi 26 octobre à 15h30 à la salle des Fêtes –  À partir de 4 ans / Gratuit

Une aventure musicale sur une terre celtique, peuplée d’êtres féériques. Le public devra aider Cyrilla et ses amis à sauver la forêt menacée par un mystérieux sorcier !

« Cyrilla, une jeune fille singulière, voit sa vie basculer lorsque Flume le lutin vient à sa rencontre : d’après la prophétie, elle seule peut sauver la forêt… Pour mener à bien sa mission, notre héroïne aura besoin de l’aide des enfants. Parviendra-t-elle à affronter Verbouc, le terrible sorcier sur la Terre du Grand Menhir ? La prophétie promet à Cyrilla un destin bien merveilleux ».

Venez découvrir en famille l’histoire musicale de Cyrilla et du petit peuple de la forêt !

Écrit par Fabienne Brasseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Adrien Chignard : « La quantité de temps que l’on passe sur Instagram ou Facebook est directement liée à la quantité d’affect dépressif que l’on peut éprouver ».

Le Pouliguen : Une aide pour le chauffage aux personnes retraitées