dans

Fibre : la colère des élus de Pornichet

Sur l’avenue Emile Outtier, à Pornichet, les travaux de réaménagement ont repris et avancent conformément au planning prévu… à une exception près. Si une partie de la chaussée revêt désormais un enrobé tout neuf, le trottoir, quant à lui, reste en chantier. La faute au retard pris sur les branchements et l’enlèvement des poteaux, suite à l’enfouissement des réseaux aériens.

« Depuis octobre, une partie des agents d’ENEDIS est en grève illimitée impactant de nombreux chantiers sur tout le département, y compris à Pornichet », explique Jean-Paul Allanic, conseiller municipal en charge des Réseaux, « hélas, ils sont les seuls à être habilités pour ces opérations. Et pourtant, ce n’est pas faute de prévenir les concessionnaires historiques bien en amont de chaque chantier ».

Chez Orange : « on constate également des retards sur l’enlèvement des réseaux téléphoniques, ainsi que sur le déploiement de la fibre », ajoute l’élu. L’entreprise, seule habilitée à réaliser ces travaux sur le territoire de la CARENE, semble, en effet, dans l’incapacité de tenir la feuille de route qui lui a été confiée par l’État, « au grand désarroi d’une partie de nos concitoyens, pour lesquels l’accès à la fibre est devenu essentiel, et plus particulièrement suite au développement du télétravail ».

C’est pour faire état de ce mécontentement et pour demander de nouveaux moyens, que le Maire, Jean-Claude Pelleteur, et ses homologues des 10 communes de l’agglomération, ont co-signé une lettre adressée à Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

Pourquoi ce retard ?

Les sous-traitants qui assurent le déploiement de la fibre optique sont en grève depuis plusieurs jours. En effet, les prestataires de la société Sogetrel, entreprise sous-traitante historique de Free et Bouygues Telecom, ont appris, entre Noël et le jour de l’An, que les contrats de sous-traitance avaient été négociés à la baisse, alors que les prestataires ont du mal à finir les mois dans le vert. Les relations entre les opérateurs télécoms, les sous-traitants et leurs prestataires sont tendues. Pour justifier la situation, Sogetrel explique que les opérateurs vont baisser les prix payés, et qu’elle n’a pas d’autre choix que de répercuter cette baisse sur le raccordement final, et donc sur ses sous-traitants, qui en plus de la baisse des prix, se plaignent de pénalités imposées injustifiées s’intensifiant d’année en année.

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Labarrière en liberté : vendredi 7 janvier 2022

Pornichet : la Ville collecte les sapins de Noël