dans

Franck Louvrier jeudi sur Kernews pour réagir à la création d’une aire de 250 caravanes pour les gens du voyage aux portes de La Baule

Franck Louvrier en colère en découvrant que l’État encourage l’installation d’une aire de grand passage pour des gens du voyage entre La Baule et Guérande

Franck Louvrier sera l’invité de Yannick Urrien jeudi 6 octobre à 7h15 (rediffusion à 9h15) sur Kernews 91,5 FM

La préfecture vient d’encourager la création d’une aire de grand passage des gens du voyage au Pré-du-Bissin, entre Guérande et La Baule. On attendait une simple autorisation, c’est finalement un encouragement, puisque la préfecture souligne que « les aménagements doivent être effectués dans les meilleurs délais » pour accueillir les gens du voyage lors de la prochaine saison estivale. Ainsi, ce sont près de 250 caravanes qui pourront s’installer au Pré-du-Bissin, entre La Baule et Guérande. Le choix de ce site a été proposé par la ville de Guérande, il est connu depuis plusieurs mois, et, lors des dernières élections, présidentielles ou législatives, les Guérandais n’ont pas envoyé le moindre avertissement ou signal d’opposition, y compris les habitants de Tromartin ou de Bissin.

Cependant, cette décision suscite la colère des élus de La Baule et de quelques riverains. Franck Louvrier, maire de La Baule, rappelle que « deux sites avaient été retenus pour cette implantation, celui du Pré Bissin et un autre situé au Brantonnet à Villejames. Ce dernier ne souffre d’aucune limitation alors que le premier présente de nombreux risques potentiels : maintien du PEAN (Protection des Espaces Agricoles et Naturels) et de la vocation agricole du lieu, atteintes à la qualité des eaux du bassin versant en direction des marais salants, terrain ayant potentiellement un intérêt archéologique. Il suscite également la désapprobation unanime des habitants. Au-delà de la stupéfaction, cet article met en évidence des modes de gouvernance et des processus décisionnaires pour le moins étranges et opaques. Ainsi, alors que la compétence « Réalisation, gestion et entretien des aires d’accueil, des terrains familiaux locatifs et des aires de grand passage » des gens du voyage est du ressort de l’agglomération CAP Atlantique, cette proposition d’implantation n’a pas encore été présentée en conseil communautaire, c’est la Ville de Guérande qui choisit ; le Conseil départemental, en contradiction avec ses préconisations en matière agricole et environnementale, se serait prononcé favorablement pour ce site, sans que personne ne le sache, « sous certaines conditions » que nous aimerions d’ailleurs bien connaître ; la sous-préfecture de Saint-Nazaire aurait émis un avis défavorable « informel » sur le choix du Brantonnet sans que les élus locaux concernés n’en aient officiellement connaissance ; ou encore que seule la localisation du Pré Bissin ait été proposée à la Préfecture de Loire-Atlantique. Cerise sur le gâteau, on avance à marche forcée sur ce dossier sans même attendre les décisions du Tribunal administratif sur les procédures en cours, dont celle intentée par la Ville de La Baule-Escoublac ».

Franck Louvrier ajoute : « Ce projet d’aire d’accueil des gens du voyage au Pré Bissin est depuis le départ mené en dépit du bon sens, sans concertation, ni études d’impact précises sur les répercussions environnementales évidentes sur le site et ses environs. J’invite donc les protagonistes initiés à revoir leur copie, écouter les administrés et les élus concernés et faire les démarches dans l’ordre et la transparence. Il faut renoncer à ce projet insensé sur ce site en contradiction totale avec le combat actuel mené par l’État contre l’artificialisation des sols ».

Franck Louvrier sera l’invité de Yannick Urrien ce jeudi 6 octobre à 7h15 (rediffusion à 9h10) sur Kernews

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pornichet : Si vous souhaitez obtenir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur

Labarrière en liberté : mercredi 5 octobre 2022