dans

Ivan Rioufol : « Nous avons vécu un basculement civilisationnel dans l’indifférence générale. »

Le journaliste et polémiste dénonce la peur entretenue par nos gouvernants.

L’invité de Yannick Urrien : mardi 22 février 2022

Ivan Rioufol est journaliste, écrivain et polémiste. Son bloc-notes du Figaro reste l’une des rubriques favorites des lecteurs du quotidien. Pour la première fois depuis 2002, ses chroniques ont une continuité thématique sur deux ans, lorsqu’il retrace, semaine après semaine, les errances et l’amateurisme de nos dirigeants face à la pandémie. Dans son dernier livre, il revient ainsi sur les déclarations péremptoires et pleines d’assurance du président et de ses ministres : « On ne fermera pas les frontières, ça n’aurait pas de sens » disait Olivier Véran, « Tout le monde ne portera pas de masque en France » enchaînait Sibeth Ndiaye, à quoi répondait la fermeté du Président : « Le passe sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français ». Ces chroniques constituent, selon Ivan Rioufol, le verbatim de l’effondrement progressif des libertés et la mémoire de ce que nous avons subi, depuis l’interdiction faite aux familles d’accompagner leurs proches mourants, jusqu’à celle pour les médecins de traiter la maladie.

« Journal d’un paria » d’Ivan Rioufol est publié aux Éditions L’Artilleur.

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’économiste Philipe Herlin rejoint Éric Zemmour

Philippe Fabry : « C’est une nouvelle guerre mondiale qui commence en 2022. »