dans

Jeudi 13 janvier : Michel Rousseau, président de la Fondation Concorde

La Fondation Concorde alerte sur le grand déclassement de la France.

La Fondation Concorde appelle à l’instauration d’un nouveau contrat social basé sur la production et le travail. Selon ses économistes, briser le cercle vicieux d’un taux d’emploi trop faible, compensé par une surtaxation, pour financer le besoin de dépenses publiques, constitue le principal enjeu du prochain quinquennat. La Fondation s’attaque aussi au chantier de la débureaucratisation et invite les ministères à s’organiser en « mode projet », afin d’améliorer l’efficacité de l’action publique.

« France – Le grand redressement » est un ouvrage collectif écrit sous la direction de Michel Rousseau, président de la Fondation Concorde. Il est préfacé par Christian Saint-Étienne, vice-président de son conseil scientifique, et il a été rédigé avec la participation notamment de Christian de Boissieu, président du conseil scientifique, Jonas Haddad, vice-président de la Fondation Concorde, et Philippe Ansel, chef économiste.

Créée en 1997, la Fondation Concorde est un think tank indépendant et ouvert, reconnu d’utilité publique, qui a pour vocation de faire travailler ensemble hommes et femmes d’entreprise, élus, membres de l’administration, universitaires et experts. La Fondation se fixe comme objectif de réfléchir aux meilleurs moyens de redonner à la France les conditions optimales d’un retour à la compétitivité, la croissance et l’emploi.

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rencontre avec la dessinatrice Emma Burr à Guérande

Vendredi 14 janvier 2022 : Joaquin Scalbert