dans

Julie et Christophe Roussel vous offrent 5 % de remise à leur nouvelle boutique dans leur atelier de La Baule

Le magasin historique de Christophe Roussel, allée des Camelias à La Baule, est en travaux et Julie et Christophe Roussel vous accueillent directement dans leur atelier où une mini-boutique vient d’être ouverte. Les travaux dans le magasin de l’allée des Camélias devraient durer jusqu’au 10 juillet 2021.

Christophe Roussel indique : « On est en direct de la production et il sera encore plus facile d’avoir tous les produits sur place. On a pu récupérer la troisième partie de l’atelier qui était occupé par Digital et nous avons créé une cellule boutique en quelques jours, avec une boutique tout en bois, il y a un parking, les gens peuvent venir directement, et nous faisons une remise de 5 % pour les gens qui se déplacent jusqu’à l’atelier de production. En effet, comme nous n’avons pas de frais de logistique, nous nous sommes dit que ce serait un coup de pouce, cela permet aussi de faire découvrir notre atelier. »

Christophe Roussel évoque les tendances : « On travaille de plus en plus avec les saisons, on est très vigilants, on a proposé de la pomme pendant toute une saison, de la poire à une autre, et, si on utilise des fruits rouges l’hiver, c’est parce que l’on a stocké suffisamment de framboises qui ont été cueillies à pleine maturité. On colle au maximum avec les saisons ! »

Autre tendance : la gourmandise… En effet, « les gens ont vraiment besoin de se faire plaisir, il y a vraiment beaucoup de plaisir autour de la table ».

Écoutez Christophe Roussel dans la libre antenne sur Kernews

Découvrez la nouvelle boutique de Christophe Roussel, 3, allée des Forsythias, zone de Beslon.

Publicité

Océan Chauffage

Plombier, Vente, installation de chauffage

Océan Chauffage, 44740 Batz-sur-Mer. Téléphone : 02 40 23 84 84.


 

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labarrière en liberté : vendredi 2 avril

Bernard Lugan : « C’est la fabrique du crétin, c’est le métro à six heures du soir qui rentre à l’université. »