dans , ,

La Baule Audition : au service de l’audition de toutes les générations

Il y a quelques décennies, le port d’une paire de lunettes était le signe d’une baisse de la vue et donc annonciateur de la vieillesse. Au théâtre ou dans la littérature, on symbolisait la personne âgée tremblotante avec sa paire de lunettes… Aujourd’hui, cette image est ridicule et dépassée, puisque l’on a compris que les problèmes de vision pouvaient toucher toutes les générations. La situation sera-t-elle identique demain avec le port d’un appareil auditif ? Pendant longtemps, si l’on était appareillé, on était rangé dans la catégorie des « seniors ». Puis les choses ont progressivement changé avec la génération des années 70 et 80, celle des boîtes de nuit, des concerts de rock et des baladeurs, qui a été la première à comprendre que les problèmes d’audition pouvaient survenir dès l’âge de 40 ou 50 ans… Aujourd’hui, on va plus loin, en prenant en compte les conséquences délétères du bruit au travail, que ce soit dans un chantier de travaux publics, ou même dans les salines de Guérande en raison du vent.

Je rencontre des paludiers, des ouvriers, des infirmiers, des professeurs, qui ont l’audition abîmée à cause des nuisances sonores de leur métier

Tous ces sujets passionnent Florelle Cormier, audioprothésiste diplômée d’État, qui vient d’ouvrir son cabinet, La Baule Audition, dans la galerie commerciale du Carrefour des Salines. Cette jeune femme est originaire du sud de la France et elle a fait ses études à Bordeaux et à l’étranger. Amoureuse de la région et venant en vacances sur la Presqu’île, où elle a rencontré son conjoint, c’est ainsi qu’elle s’est installée à La Baule. Elle a plus de cinq ans d’expérience, à Bordeaux, à l’étranger, mais aussi à Guérande, et elle a finalement décidé de travailler à son compte. Florelle veut contribuer à démocratiser l’image de l’audioprothèse « car cela concerne tout le monde, toutes les générations, de très nombreux métiers… » Bien entendu, à partir de la soixantaine, il est indispensable de faire régulièrement des dépistages auditifs : « Plus on est âgé, plus on perd les aiguës, ce sont les premières fréquences atteintes dans la cochlée. Puis cela s’étend progressivement aux graves, c’est ce que l’on appelle la presbyacousie ». Mais Florelle équipe aussi des profils très différents : « Je rencontre des paludiers, des ouvriers, des infirmiers, des professeurs, qui ont l’audition abîmée à cause des nuisances sonores de leur métier ou de leur sensibilité aux sons du quotidien ». Elle propose ainsi des solutions d’adaptation personnalisées. Tous les métiers qui sont confrontés à un environnement sonore important sont concernés. L’offre va jusqu’à des bouchons protecteurs pour les musiciens ou les nageurs : « Ce sont des bouchons sur mesure qui sont créés à partir de l’empreinte du conduit auditif et qui sont ensuite réalisés chez un fabricant spécialisé ».

La Baule Audition est équipé d’un vidéotoscope. Cet appareil innovant permet d’effectuer des examens visuels du conduit auditif en facilitant l’observation des parois de votre oreille externe et de la membrane de votre tympan. Florelle Cormier travaille avec la méthode in vivo, utilisée par seulement 20 % des audioprothésistes en France : « Je place une sonde dans le conduit auditif pour analyser la fréquence de résonance propre à chaque personne, permettant ainsi une meilleure précision de réglage ». La gamme recensée par La Baule Audition est très large : « Je fais évidemment du 100 % santé, donc ce sont des appareils auditifs sans reste à charge, mais aussi les appareils les plus haut de gamme, toutes marques confondues. Cependant, je suis partenaire Signia (Siemens pour l’audiologie) pour l’efficacité, la modernité et la connectivité de leurs appareils ».

L’audition est vraiment devenue un problème de santé publique

La technologie évolue en permanence car l’audition est vraiment devenue un problème de santé publique. Aujourd’hui, les appareils ont un design très discret, très pointu, avec des capacités d’écoute impressionnantes. Florelle traite également les acouphènes, ces bourdonnements, sifflements et grésillements qui ne sont pas provoqués par un son extérieur et qui affectent des millions de personnes. Enfin, pendant tout le mois d’octobre, à l’occasion de son ouverture, La Baule Audition offre un chargeur (nomade ou fixe) pour l’achat d’un appareil milieu de gamme ou haut de gamme.

La Baule Audition, Carrefour Market, Centre commercial des Salines, 44350, Guérande. Tél. 02 40 60 73 18. Courriel : labauleaudition@gmail.com

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bernard Le Guen, maire de Camoël, évoque la nouvelle piste cyclable

Au Cœur des Sens propose un protocole unique de massage qui équilibre les trois dimensions structurelles du corps humain