dans

La Baule : débat entre les candidats à l’élection municipale

Kernews organise un grand débat entre les candidats aux élections municipales. La première commune à l’honneur est La Baule ou six listes devraient s’affronter. Par ordre alphabétique : Anne Boyé, Jean-Yves Gontier, Sandrine Josso, Franck Louvrier, Didier Vernet et Xavier de Zuchowicz. Pour des raisons pratiques, afin de permettre à chaque candidat d’être présent, le débat a été enregistré dimanche 26 janvier à 15h dans le studio de Kernews. Le choix du dimanche après-midi est jugé pratique pour tous les candidats puisque c’est généralement le seul moment où ils ne sont pas en réunion électorale, en tractage ou éventuellement au travail.

Pour garantir l’impartialité du débat, la place assise des candidats a été tirée au sort, l’ordre d’intervention également, ainsi que l’ordre de conclusion. Le journaliste ne pose aucune question et chaque candidat est à tour de rôle maître d’un sujet. Précisons qu’il ne s’agit pas d’un débat télévisé mais d’un débat radiophonique filmé avec un plan unique. Le débat est enregistré dans les conditions du direct avec aucune coupure.

Les candidats présents sont Anne Boyé, Jean-Yves Gontier, Franck Louvrier, Didier Vernet et Xavier de Zuchowicz.

Publicité

Océan Chauffage

Plombier, Vente, installation de chauffage

Océan Chauffage, 44740 Batz-sur-Mer. Téléphone : 02 40 23 84 84.


 

Écrit par Rédaction

2 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Débat trop haché. Il est impératif de ne pas laisser les interlocuteurs parler en même temps. A mon avis 3 candidats se détachent, on vera la suite. Très intéressant tout de même tout en étant trop long. L’animateur doit être plus directif.

  2. Un débat à cinq sans Mme JOSSO qui est hors-jeu depuis déjà un moment en raison de ses assignations en justice.
    Quatre candidats paraissent complices dans la succession de M. METAIREAU et, sommes toutes, sont prêts à cohabiter pour perpétrer une mandature classique,sans relief particulier et sans ambition à la hauteur des attentes des baulois qui n’ont perçu aucune changement notable pour leur ville depuis 30 ans. Ils parlent encore du « remblai » sans avoir une idée même précise sur un projet acceptable. Seul contre tous, M. GONTIER, tente une vision nouvelle du rôle du maire. Sa jeunesse, non exempte de défauts en matière de comportement politique, permet cependant de rendre crédible la dynamique participative dont notre ville a besoin pour sortir de sa torpeur et des éternelles compromissions de la politique politicienne.
    S’agissant de M. LOUVRIER, on est choqué que celui-ci reste fier d’être le salarié de la ville de Nice dans laquelle il ne travaille pratiquement pas en raison de sa présence et de son investissement dans la campagne bauloise ! Les contribuables niçois devraient se révolter de subventionner un politique de la vieille école !
    Merci à l’animateur de l’émission pour avoir veillé à l’équilibre du temps de parole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labarrière en liberté : semaine du lundi 20 au vendredi 24 janvier

Athanor à Guérande présente « On ne badine pas avec l’amour »