dans

La loi climat va priver de logement des millions de Français !

L’invité de Yannick Urrien du mercredi 2 février 2022 : Christophe Demerson, président de l’UNPI

La loi Climat, avec l’interdiction de louer des logements qui ont un mauvais DPE, pourrait entraîner la disparition de millions de logements dans les années qui viennent. Telle est l’analyse de l’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière) présidée par Christophe Demerson.

Il souligne notamment:  » Les Français vont très rapidement se rendre compte de la situation. L’année prochaine, il y aura déjà 400 000 appartements qui vont sortir du marché mais, selon nos projections, on va passer le million d’appartements fermés en 2025. C’est certain. Vous pouvez interroger tous les acteurs, ils sont tous d’accord sur le chiffre. L’interdiction de location va vraiment concerner le plus grand nombre. Même si un propriétaire veut faire des travaux aujourd’hui, il ne pourra pas les faire si un locataire est en place, c’est une situation vraiment très complexe. Pour monter une étiquette de deux ou trois crans, vous vous doutez bien que le loyer ne sera plus le même. Tout cela va poser des problèmes. Beaucoup de propriétaires commencent à avoir conscience de cela. On incite les gens à faire des travaux, à réhabiliter leur bien pour sauvegarder leur patrimoine, mais les gens baissent les bras puisqu’ils savent qu’ils n’y arriveront pas et que le calendrier n’est pas réaliste. Même les gens qui ont fait des travaux sérieux constatent une baisse de leur étiquette énergétique. Cela montre bien que le logiciel de calcul est intenable. Si vous avez une chaudière à gaz, ou du chauffage au mazout, vous pouvez avoir la meilleure isolation du monde et vous allez quand même perdre une étiquette. On est dans l’impasse et il faut vraiment remettre tout cela sur la table. »

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jérôme Blanchet-Gravel : « Les mesures sanitaires sont surtout défendues par des fonctionnaires qui veulent rester en pyjama toute l’année chez eux. »

Yves Halifa : « La négociation, c’est d’abord l’acceptation du désaccord. »