dans

Le baulois Jean-Pierre Noirtin reçoit l’Ordre national du Mérite pour son engagement en faveur de l’Ukraine

Il ne s’agit pas d’un simple engagement de circonstance et Jean-Pierre Noirtin n’a pas découvert l’Ukraine le 24 février en regardant BFM TV. C’est un travail de solidarité sur un temps long, ce qui a séduit le président de la République, Emmanuel Macron, dans sa décision d’attribuer l’Ordre national du Mérite au baulois Jean-Pierre Noirtin. L’importance que revêt cette distinction s’est traduite par la présence de l’ambassadeur de France en Ukraine, Étienne de Poncins, qui a personnellement remis la décoration à l’intéressé le mercredi 24 août dernier. La cérémonie nous a aussi permis d’apprendre que l’ambassadeur connaît bien La Baule, puisque son grand-père y avait acheté une maison qu’il continue d’entretenir.

Franck Louvrier, maire de La Baule, a résumé ces trente ans de passion de Jean-Pierre Noirtin à l’égard de l’Ukraine : « Plus d’une centaine de voyages, lui-même ne les compte plus, avec à un moment donné, un appartement à Kiev, où il a même résidé à mi-temps pendant 5 ans ; des échanges au niveau de l’enseignement supérieur, des étudiants, des enseignants, de programmes universitaires… ; moultes actions humanitaires, comme l’obtention de bourses pour aider les étudiants ukrainiens ou amener une ambulance dans cet Est lointain ; la structuration du club-service du Rotary en Ukraine au sortir de la période communiste, avec la création d’une trentaine de clubs, un peu partout dans le pays… »

Franck Louvrier a également voulu saluer la mobilisation importante des Baulois depuis le début de ce conflit : « La Baule-Escoublac a été l’une des premières communes de France à mettre en place des actions de soutien en faveur du peuple ukrainien. Nous apprenons chaque jour de ce peuple, de sa détermination à lutter contre l’expansionnisme de son voisin russe, de son héroïsme incarné aujourd’hui par le président Volodymyr Zelensky. Notre mission est de venir en aide à ces populations martyrisées qui sont prises dans le tourbillon de la détermination guerrière d’un homme, Vladimir Poutine. Dès le début du conflit, les Bauloises et les Baulois se sont mobilisés au-delà de nos espérances, avec le soutien des associations de commerçants et l’aide logistique de la Protection civile, pour fournir des biens de première nécessité, des médicaments et du matériel médical. D’autres ont accueilli des familles que j’ai rencontrées et nous avons pu scolariser leurs enfants. »

En savoir plus : retrouvez l’interview de Jean-Pierre Noirtin et de l’ambassadeur Étienne de Poncins dans le mensuel La Baule+ de septembre 2022

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ô Trink’Nard : un restaurant et bien plus…

Labarrière en liberté : mardi 30 Août 2022