in
Publicité

Le Musée de Guérande rend hommage à Gustave Tiffoche

Tous les ans, la Porte Saint-Michel – Château-Musée de Guérande s’attache à proposer au public deux expositions temporaires : une printemps-été qui met en scène la richesse et la diversité des collections du musée, une automne-hiver qui s’ouvre aux thématiques historiques et sociétales plus larges. Cette année, l’exposition temporaire est consacrée au potier et artiste Gustave Tiffoche (1930 – 2011).

Annie Josse, directrice du Musée de Guérande, souligne que « si la réputation de Gustave Tiffoche s’est construite localement sur la poterie et son magasin dans la maison à pan de bois bleue de l’intra-muros, elle s’est surtout construite à l’échelle régionale et nationale au travers de ses créations artistiques. Il a même été exposé jusque dans une galerie new-yorkaise. De sculptures monumentales aux fontaines publiques, Gustave Tiffoche s’est attaché à expérimenter la matière et à en repousser les limites. »

L’exposition permet de suivre le parcours et la progression de cet artiste, depuis son premier pichet jusqu’à ses œuvres artistiques et uniques, illustrés de photos et d’archives personnelles. On découvre ainsi son savoir-faire, ses expérimentations et ses techniques de façonnage, de cuisson et d’émaillage. Également ses créations, des plus anodines aux plus complexes dans une quête de nouveau design et d’esthétisme, abandonnant l’utilitaire pour l’artistique.

Dessinateur-projeteur aux Chantiers navals de l’Atlantique à Saint-Nazaire, Gustave Tiffoche prend part à l’étude des silhouettes et aménagements de grands paquebots tels que l’Île-de-France, le Shalom ou Le France. L’artiste est pourtant en proie au doute quand la standardisation des process limite sa liberté créatrice. Préférant aux tumultes d’une ville en pleine reconstruction, le décor bucolique d’un mode de vie à contre-courant, il pose les jalons d’une vie d’artiste à Guérande, point de départ d’un nouvel itinéraire où, lui, sera potier. Son aventure artistique commence ainsi en 1963, dans une ancienne ferme du 18e siècle couverte de chaume, au lieu-dit Le Petit-Poissevin situé en limite de Brière.

Annie Josse invite tous les habitants de la presqu’île à venir découvrir cette exposition car « Gustave Tiffoche appartient à cette génération de potiers qui, dans la seconde moitié du siècle, a su initier une rupture de la céramique purement utilitaire. Son approche inventive a donné naissance à des formes géométriques complexes aux textures vibrantes, presque vivantes, démarquées des formes conventionnelles et capables de dialoguer avec des mouvements artistiques d’avant-garde. Des pièces émaillées décoratives aux sculptures monumentales conçues pour des ensembles architecturaux, les grès de Gustave Tiffoche ont laissé leur empreinte dans les mémoires guérandaises autant que dans les paysages urbains du Grand Ouest. »

Pratique

Du 25 novembre au 31 mars (hors vacances scolaires) : du mercredi au vendredi de 14h à 18h et du samedi au dimanche de 10h à 18h. Vacances scolaires, Noël et Hiver : du mardi au dimanche de 10h au 18h. L’exposition temporaire est incluse dans le droit d’entrée de la Porte Saint-Michel.

Droit d’entrée de la Porte Saint-Michel : adulte : 6€ ; enfant de 13 à 17 ans : 4€ ; enfant jusqu’à 12 ans inclus : gratuit.

Annie Josse dans La vie en région avec Yannick Urrien

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Club de Croisière Croisicais veut faire du lancer de Touline une discipline sportive

Labarrière : lundi 5 février 2024