dans

Les facteurs méconnus qui ont tué la démocratie en Allemagne 1914 – 1933

L’invitée de Yannick Urrien : Christine Kerverdo

L’invitée de Yannick Urrien : vendredi 15 octobre 2021 à 7h10 (rediffusion à 9h10) sur Kernews

Dans ce livre historique de Christine Kerverdo, nous explique pourquoi le régime nazi a pu s’imposer en Allemagne. De nombreux facteurs ont en effet fragilisé la démocratie allemande, dont l’issue est connue de tous. Mais plus rares sont les personnes qui connaissent les raisons pour lesquelles Hitler est arrivé au pouvoir. Christine Kerverdo explique que « pour cela, il faut remonter 25 ans avant le début de la Seconde Guerre mondiale. En effet, la démocratie allemande s’est lentement délitée au fur et à mesure des années ». Les facteurs sont multiples et Christine Kerverdo a pu en dénombrer 9, suite à ses nombreuses recherches. Elle nous explique d’abord que Berlin fut le centre névralgique du Reich en 1914, qu’il a existé une grave famine au sein de la population allemande, et qu’il y a eu un certain empressement à un retour à la paix durant les années 1919 et 1920. L’Allemagne a aussi compté de nombreux anciens combattants au sein de la nouvelle République allemande, avec bien entendu un fort sentiment d’amertume suite à la Première Guerre mondiale. Christine Kerverdo démontre aussi qu’il a existé une véritable propagande impériale ciblant la jeunesse allemande. Il semble que la situation des enfants sous l’Empire de Guillaume II a été très particulière.

Cela a notamment engendré une génération née entre 1890 et 1910 qui a dès lors fait du tourisme de guerre et a renforcé un très fort sentiment patriotique. L’auteure se penche ensuite sur la question des prisonniers de guerre en Allemagne.

Christine Kerverdo au micro de Yannick Urrien

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labarrière en liberté : vendredi 22 octobre 2021

Laetitia Caron, directrice générale de PAP. fr : « Il faut être attentif à bien fixer son prix de vente, car les acheteurs ne sont plus prêts à payer n’importe quel prix . »