dans

L’inquiétude d’Alexis Triboult de l’Hôtel Amirauté à La Baule

Libre antenne du jeudi 16 avril

Alexis Triboult a ouvert l’hôtel Amirauté, face à la gare de La Baule, le 20 février dernier, mais aujourd’hui c’est la catastrophe : « Psychologiquement nous sommes solides, on essaie de garder le moral, on essaye de se mettre en place pour la reprise et on espère que les choses vont se décanter assez rapidement. On a contacté les banques, la mairie de La Baule, la partie touristique des Pays de la Loire, tous les interlocuteurs ont répondu présents, nous avons eu quelques latences au niveau du retour des banques, mais la médiatisation a accéléré les choses. On arrive à s’en sortir. Aujourd’hui, la seule solution, c’est de s’endetter, on nous parle beaucoup d’aides et de soutiens, mais au final ce sont les entrepreneurs qui s’endettent sur un an, trois ans ou cinq ans, pour maintenir à flot les entreprises. Nous sommes dans une situation plus compliquée, puisque nous venons d’ouvrir, mais nous avons aussi une pensée pour tous les autres entrepreneurs ».

Pour Alexis, « l’année 2020 est morte ! Nous avons fait l’acquisition de l’hôtel début janvier, nous avons tout préparé pour une ouverture début mars, le mois d’avril aurait dû être le lancement de la saison sur La Baule, avec le temps nous aurions eu un beau début de saison et malheureusement tout est remis en cause. On vient de perdre un an et de se réendetter pour cinq ans ».

Comme beaucoup de commerçants, il estime que les aides ne sont pas toujours au rendez-vous, car beaucoup d’entreprises ne rentrent pas dans les cases : « On nous demande de rentrer dans des cases pour bénéficier de la totalité des aides, on ne rentre pas dans les cases puisque l’on ne peut pas calculer notre perte de chiffre d’affaires, toutes ces choses ont été très compliquées pour nous et c’est pour cette raison que nous nous appuyons sur les médias ». Dans les médias, « on montre beaucoup les entrepreneurs qui bénéficient des aides, mais ce ne sont pas des aides, c’est facile de parler d’aides, mais ce sont des endettements, au final c’est reculer pour mieux sauter ».

Un nouvel hôtel à découvrir lors de sa réouverture : Hôtel Amirauté, 138 avenue des Ondines à La Baule.

Alexis Triboult lors de la Libre antenne du jeudi 16 avril.

 

Vous pouvez intervenir à l’antenne pour témoigner de la situation de votre entreprise, si vous êtes artisan, commerçant ou patron de PME, ainsi nos auditeurs ne vous oublieront pas au moment de votre réouverture… Vous pouvez également nous signaler toutes les initiatives positives. Kernews est la radio locale au cœur de ce grand réseau d’entraide qui mobilise de nombreux bénévoles et militants associatifs.

Pour nous contacter : 02 40 60 91 50 (en direct pendant la Libre Antenne) ou par courriel : redaction@kernews.fr

Écrit par Rédaction

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Oubliez pas les agriculteurs, qui après un hivers de pluies continue enchaîne sur le covid . Nous avons 70% de nos clients fermés.. achetez local permettrait à beaucoup de passer le cap

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Darty Guérande ouvre son drive

Presqu’île de Guérande : la colère des résidents secondaires