La Baule+

la baule+ Juillet 2022 // 31 Le moment où les anges vous parlent On vous entend beaucoup dans les médias vous exprimer sur des thèmes autour de l’anxiété, des rapports dans le couple ou la vie au travail, mais vous vous doutez bien que le rêve n’est pas forcément un thème vendeur… Pour moi, c’est le thème le plus sexy ! J’écris sur les choses qui me passionnent et je considère que le rêve est d’utilité publique. C’est un sujet majeur, plus que le sommeil. Le sommeil sert à réparer nos structures cérébrales et notre corps, mais le rêve, c’est le bonus, c’est la guidance de notre inconscient, c’est une intelligence encore plus pure. Les mystiques diront que c’est le moment où les anges vous parlent et je rappelle qu’il y a plus de 14 références à des messages d’anges dans la Bible. D’autres diront que c’est aussi la plate-forme qui permet de parler à ceux qui sont partis de l’autre côté, c’est-à-dire les défunts, puisqu’ils peuvent nous rejoindre dans les rêves. Il y a beaucoup de pistes. Enfin, certains penseront que c’est simplement un endroit où l’on fait des expériences extraordinaires. Pour moi, c’est vraiment un extraordinaire espace d’aventures. C’est aussi donné à tout le monde, que l’on soit riche ou pauvre, peu importe son ordre social. D’ailleurs, plus on est préoccupé, moins on se rappelle ses rêves. Ceux qui sont beaucoup dans la matière, dans l’occupation ou dans le stress de l’activité ont de plus en plus de mal à se souvenir de leurs rêves. À l’inverse, celui qui a plus de temps et de disponibilité se rappelle davantage ses rêves. On sent très bien quand un rêve peut vous parler ou pas. Freud est l’un des premiers à avoir travaillé sur ce sujet. Depuis, la science a évolué et on sait que les rêves de désir sont les premiers rêves. Une personne qui ne se rappelle pas ses rêves est souvent une personne très préoccupée L’absence de rêve rend dépressif… Oui, on est lourd, on est dans la matière, on est dans la réalité et cette réalité n’est pas toujours excitante quand elle n’est pas alimentée par l’âme. Une personne qui ne se rappelle pas ses rêves est souvent une personne très préoccupée. Je pense qu’elle a un sommeil réparateur, c’est un chantier de réparation du corps, mais on n’a plus le côté moelleux du rêve. Forcément, on est réparé, prêt à repartir, tel un bon petit robot, mais il manque la guidance. Donc, forcément, cela rend un peu plus terne et cela dévitalise petit à petit. C’est de cette manière que j’ai ressenti cette période. (Suite page 32) Florence Lautrédou : « Ceux qui sont beaucoup dans la matière, dans l’occupation ou dans le stress de l’activité ont de plus en plus de mal à se souvenir de leurs rêves. »

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEyOTQ2