La Baule+

la baule+ Juillet 2022 // 35 De nombreux décideurs habitent à La Baule et certains n’hésitent pas à s’impliquer en faveur du développement économique de la station. Tel est le cas de Pierre Sissmann. L’ancien PDG de Walt Disney Europe est le cofondateur et PDG de Cyber Group Studios, qui est le premier groupe de production de dessins animés indépendant en Europe. Pierre Sissmann partage sa vie depuis très longtemps entre Paris et La Baule. Il a organisé le premier grand séminaire de son entreprise, entre le 22 et le 25 juin dernier, à La Baule: « Nous avons accueilli des gens venus de tous les continents. Nous avons eu notre équipe chinoise, notre équipe américaine, notre équipe italienne, notre équipe brin’est pas question pour nous d’inculquer quelque chose aux enfants. Nous voulons d’abord les sensibiliser à ce qui les intéresse, comme la famille, les animaux de compagnie, apprendre à grandir et à s’affirmer. Nous sommes des accompagnateurs, mais en aucun cas nous ne faisons l’éducation des enfants car c’est réservé aux parents et à leurs professeurs. Mais nous avons une responsabilité énorme. Quand vous regardez l’histoire du petit zèbre Zou, c’est une série qui a été vue le même jour, le 31 décembre 2015, par plus de 100 millions d’enfants, dans 130 pays, et en 34 langues. C’est une série centrée sur la famille. Donc, il est très important que nos messages de divertissement ne soient pas dangereux et qu’ils accompagnent le développement de l’enfant. Nous sommes accompagnés par des spécialistes dans ce domaine, mais aussi par des diffuseurs, comme la RAI, la BBC ou France Télévisions ». Pierre Sissmann fait de La Baule la capitale du dessin animé tannique et quelques invités importants, comme Philippe Bony, président de Gulli, ou Patricia Hidalgo, directrice générale de BBC Kids ». Un cadeau avec des souvenirs de la presqu’île a été remis aux dizaines de personnalités présentes avec le mot suivant : « La Baule est l’une des plus belles stations balnéaires d’Europe et également, la plupart du temps, mon lieu de résidence et la ville qui m’a vu grandir, ainsi que mes enfants. Vous comprendrez donc que c’est un endroit très spécial, que je souhaite partager avec vous durant ce séminaire...» Les personnalités les plus influentes de l’univers du dessin animé dans le monde étaient présentes : « L’objectif est de préparer les années qui viennent, parce qu’il faut plusieurs années pour préparer un long-métrage ou une série d’animations, mais il s’agit aussi d’échanger des idées sur les thèmes importants pour la famille et les enfants dans le monde. Nous discutons également avec tous nos partenaires et clients, comme la RAI, TF1, Netflix ou Apple, sur le futur du contenu dans notre métier ». La présence des diffuseurs était importante, car la télévision traditionnelle continue d’occuper une grande place dans la consommation des enfants : « Il y a les tablettes et la télévision à la demande, mais on se rend compte que 70% de la consommation de télévision par les enfants se fait sur le broadcast, c’est-à-dire en direct. Mais c’est en train d’évoluer ». Nous sommes des accompagnateurs, mais en aucun cas nous ne faisons l’éducation des enfants Pierre Sissmann a par ailleurs insisté sur la responsabilité des producteurs de dessins animés : « Nous faisons du divertissement, mais, contrairement aux films qui s’adressent aux adultes, nous avons une responsabilité énorme, parce que les enfants prennent tout au premier degré. C’est pour cette raison que nous travaillons avec beaucoup de psychologues dans différents pays, qui sont des experts dans leur domaine. Il

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEyOTQ2