La Baule+

la baule+ Juillet 2022 // 45 Les Anglais entretiennent l’inquiétude en évoquant la puissance française Ce conflit a aussi été alimenté en raison de nos divergences avec la Grande-Bretagne… Dès le début, au moment de la conquête d’Alger, les Anglais sont présents, en observateurs, avec des corvettes au loin, mais aussi pour aider à la signature du traité de paix. Les Anglais font pression et, vers 1835, certains disent même qu’il faut se débarrasser de l’Algérie parce que c’est un boulet, tout simplement pour faire plaisir aux Anglais. Les Anglais entretiennent l’inquiétude en Europe en évoquant la puissance française qui risque de devenir hégémonique. Mais, dès 1850, la colonie française est bien implantée en Algérie. Abdelkader tombe en 1847, il y a le coup d’État de Napoléon III et, à partir de ce moment-là la colonie est vivace. Le général Bugeaud est vraiment un personnage central dans votre livre… Oui. C’était le marquis de La Piconnerie, c’était son titre. Il était aussi député de Dordogne. C’est un militaire qui a combattu en Espagne, donc il sait ce que c’est que la guérilla et il s’adapte au terrain. Il est vraiment la cheville ouvrière de la conquête de l’Algérie et il s’associe au duc d’Aumale, le fils de Louis-Philippe, qui devient gouverneur de l’Algérie. Cette association a vraiment contribué à la conquête de l’Algérie. Bugeaud arrive en 1836 et il obtient déjà une victoire contre Abdelkader. Il comprend que les méthodes des batailles rangées ne seront pas efficaces très longtemps et qu’il faut s’adapter au terrain. Il morcelle en différentes lignes le territoire, en créant des colonnes très légères pour intervenir assez rapidement et aussi pouvoir se replier très rapidement. Il sait s’adapter à son ennemi. L’erreur de Bugeaud, c’est d’avoir pénétré en territoire marocain : cela énerve les Marocains et les Français découvrent que ces derniers sont beaucoup plus forts qu’ils ne l’imaginaient… Parce que le Maroc est dirigé par un empereur. C’est un État constitué plusieurs fois centenaire. Ils font tout ce qu’il faut pour inquiéter la France et ils essayent d’étendre leur domination à l’ouest de l’Algérie. Le conflit éclate parce qu’Abdelkader, quelques années avant sa reddition, avant la chute de son camp mobile, trouve refuge au Maroc pour demander de l’aide à l’empereur du Maroc. Il réussit à exacerber les tensions jusqu’à la bataille d’Isly entre la France et les troupes marocaines. Bugeaud est magistral parce que, à un contre cinq, il arrive à défaire son ennemi avec des techniques bien à lui. Officiellement, beaucoup d’historiens datent la fin de la conquête de l’Algérie à 1847, en raison de la réédition d’Abdelkader, mais il y a quand même la question de la Kabylie qui est sans cesse source de révoltes. Les Kabyles sont des guerriers formidables, c’est un peuple électrique, le moindre problème déclenche des révoltes. D’ailleurs, avant de partir, Bugeaud avait dit qu’il fallait absolument régler le problème kabyle, ainsi que le problème touareg. Propos recueillis par Yannick Urrien. Francine Godet Magnétiseuse - Guérisseuse - Rebouteuse Depuis 2002, j’apporte mon aide dans tous les domaines de la santé Tél. : 06 95 01 97 79 De mes Mains avec mon Coeur. Tarif libre Sur RDV au Centre de Bien-Être et de Santé 4 avenue du Bois d’Amour 44500 LA BAULE Thierry Nélias : « Napoléon veut absolument que chaque individu arabe ait son droit d’existence au sein d’une espèce de fusion entre les deux peuples. » La Ville de Pornichet et la Carène ont profité de l’aménagement du Front de mer pour installer un nouveau système de gestion des eaux pluviales, afin de renforcer la protection de la plage et des eaux de baignade contre d’éventuels rejets. Le principe est simple : côté immeuble, les eaux de pluie s’écouleront vers les avaloirs et depuis les stationnements en pavés engazonnés, pour être récupérées et traitées par décantation. Côté plage, la pluie tombant sur la piste cyclable et la promenade piétonne sera, quant à elle, acheminée en direction de la bande plantée en cours de création, pour être filtrée par les plantes et la terre végétale, puis par un massif drainant constitué de granulats. La ville précise que « ce nouveau système d’infiltration associé à l’augmentation des surfaces perméables, multipliées par 4 dans le cadre du nouvel aménagement du Front de mer, améliorera fortement l’écoulement, ainsi que le traitement des eaux pluviales par phytoépuration sur ce secteur. Le dispositif renforcera, également, la lutte contre les inondations. » Parallèlement, la municipalité de Pornichet et la Carène poursuivent leur politique de sensibilisation à destination du public pour rappeler que tout déchet jeté par terre peut se retrouver en mer, via le réseau d’eaux pluviales (installation de plaques « ici commence la mer », opération prochaine contre les mégots…). C’est pourquoi il est important que chacun reste vigilant en ramassant les déjections de son animal de compagnie, en jetant ses mégots, mouchoirs et autres déchets dans les poubelles mises à disposition ou en les rapportant chez soi. Pornichet : un nouveau système de gestion des eaux pluviales pour protéger la plage et les habitants

RkJQdWJsaXNoZXIy MTEyOTQ2