dans ,

Maï Épicerie Fine : la passion du bon produit

C’est au cœur du bourg d’Escoublac que Maï et Pierre ont décidé d’ouvrir une épicerie fine. Ils veulent d’abord être complémentaires des distributeurs traditionnels en se concentrant sur des produits de grande qualité que l’on ne trouve pas dans les circuits classiques. L’épicerie fine a le vent en poupe, surtout depuis les confinements successifs, car les gens se reçoivent davantage à la maison, avec l’envie de partager des produits de qualité. Aujourd’hui, on est loin du cliché de l’épicerie fine réservée à une clientèle aisée. Comme dans l’habillement ou la décoration, on aime mélanger les genres, avec un meuble d’un designer qui va côtoyer un meuble Ikea dans un salon, ou une pochette, une cravate ou une paire de chaussures d’une marque de luxe que l’on mélangera à un jean… À table, c’est la même chose, on peut se fournir chez un distributeur classique et faire la différence avec quelques produits de luxe que l’on aura envie de partager avec ses proches. C’est ce que vous trouverez chez Maï, ce « truc » en plus. Maï et Pierre sont aussi partis du constat que l’esprit village que l’on trouve encore à Escoublac correspondait bien à leur concept : « On peut se garer facilement et ensuite faire ses courses dans un environnement à taille humaine, avec de très belles adresses. C’est un univers qui nous ressemble. C’est un quartier en pleine renaissance, facile d’accès, avec des clients du bourg, mais aussi de La Baule-Les-Pins, d’Escoublac ou encore de Saint-André-des-Eaux. »

Les beaux et les bons produits

Les deux fondateurs de Maï aiment les beaux et les bons produits, découvrir des artisans qui font de la qualité, tout en référençant aussi des marques qui ont une distribution très sélective : « Nous avons goûté tous les produits et nous partons du principe que chaque produit doit être exceptionnel. Il ne doit pas être simplement bon, il doit vraiment se passer quelque chose et procurer une émotion. » C’est aussi une expérience humaine que de découvrir des fournisseurs : « Par exemple, nous sommes allés au salon Les Épicures de l’épicerie fine à Paris et nous avons rencontré la marque Archie. C’est un jeune homme qui fait du vinaigre de cidre. Il a eu la médaille d’or dans sa catégorie et il nous a parlé de son produit avec passion. Nous avons vraiment été séduits et nous avons décidé de le distribuer. »

Une belle clientèle, bienveillante et exigeante

En lançant Maï, les deux fondateurs pensaient d’abord se concentrer sur l’apéritif avec des charcuteries, des fromages à la coupe et des vins à température de dégustation : « Nous étions dans l’idée de partager de bons produits dans un moment convivial, de travailler sur l’accord mets et vins, mais la demande a évolué vers le repas et le sucré. On essaye d’être original. Il ne s’agit pas d’être exclusif, nos confrères proposent aussi de très belles choses à leur clientèle, donc on va forcément retrouver les mêmes grandes marques dans d’autres épiceries de luxe. » Maï est ravie, car l’accueil des habitants est très positif : « C’est une belle clientèle, bienveillante et exigeante, qui ne demande qu’à découvrir et ça tombe bien : notre ADN, c’est le partage ». Une nouvelle adresse qui contribue à renforcer l’image élégante de La Baule.

Maï Épicerie Fine, 16, avenue Henri Bertho à La Baule-Escoublac. Tél. 06 67 64 88 32.

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Comment l’enseigne Petits-fils est devenue une référence dans son domaine

Le Nomade : la nouvelle adresse pour déguster des Couscous et des Tajines