dans

Nouvel accueil à l’hôtel de ville de Saint-Nazaire

Depuis le jeudi 28 février, le public peut découvrir le nouvel accueil ainsi que le nouvel espace d’attente de l’Hôtel de Ville de Saint-Nazaire. Afin de la rendre plus visible du public, la banque d’accueil a été avancée de quelques mètres. Quatre panneaux qui décoraient la salle de spectacle du paquebot « France » réalisés en aluminium par le verrier et décorateur français Robert Pansart en 1962, habillent désormais ce nouvel espace. Les différentes salles d’attente ont été regroupées dans un espace unique, situé en face de l’accueil. Les sanitaires situés à proximité ont été intégralement rénovés. Des équipements destinés aux personnes à mobilité réduite (PMR) ont été installés : mains courantes, bandes de visualisation contrastées, lignes de guidage, bandes d’appel à la vigilance. Un photocopieur, payant, est mis à disposition des habitants pour leur permettre d’imprimer les documents nécessaires à leurs démarches. Au cours de l’été prochain, les habitants de Saint-Nazaire auront la possibilité de prendre un rendez-vous en ligne pour faire une demande de carte d’identité ou de passeport ou de renouveler le document via le site internet de la collectivité.

Publicité

UniCentre : créateur de bonheur

Céline, votre conseillère UniCentre formée à la relation d’aide et d’écoute, vous permettra de rencontrer des gens formidables comme vous qui souhaitez construire une union stable et durable. Ensemble, mais librement, vous bénéficierez de l’expérience et de sa compétence professionnelle, elle sera le trait d’union pour vous faire rencontrer la personne exceptionnelle que vous recherchez.

UniCentre  au 02 40 26 60 98. Lien vers le site d’UniCentre.


 

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cap Atlantique dresse le bilan de l’opération « Collecte des coquilles »

Jean-Marie L’Honen : « L’essentiel, c’est la honte qu’avaient les Algériens de ne pas être reconnus comme des citoyens français. »