dans

Passage de témoin chez Salorges Enchères

Tous les Baulois connaissent la maison de vente Salorges Enchères, qui est située en face de la gare TGV de La Baule. Après 20 ans à sa tête, Maître Philippe Kaczorowski, qui a 41 ans d’expérience, cède la place à Marie Le Bot-Mantrant, commissaire-priseur, et à son fils, Alexandre Kaczorowski. Marie Le Bot-Mantrant a commencé sa carrière avec Philippe Kaczorowski : « En 2015, j’étais en licence de droit. Je suis venue faire un stage dans l’étude de Maître Kaczorowski et j’ai poursuivi mon parcours pour devenir commissaire-priseur. Une fois diplômée, j’ai été salariée pendant deux ans et j’ai eu l’opportunité de m’associer au sein de l’étude. » Elle évoque le positionnement qu’elle entend observer : « La maison Salorges Enchères va rester axée sur les œuvres d’art et les objets de collection. Nous voulons être capables de gérer tout ce qui peut se trouver dans une maison, que ce soit un bibelot ou une collection complète. Nous restons généralistes. » Ce métier est surtout une passion pour cette jeune femme qui aime suivre les tendances : « Le marché évolue tous les jours, c’est une formation permanente. Le mobilier ancien est en perte de vitesse. Le mobilier du XXe siècle est plus soutenu, notamment avec les grands noms du design. Mais c’est surtout sur le secteur des collections que l’on trouve de nouvelles perspectives, avec des choses qui ne valaient pas forcément très cher il y a quelques années et qui, maintenant, représentent de l’intérêt pour beaucoup de collectionneurs, comme l’art publicitaire ou les flacons de parfum. Dès que les collectionneurs s’intéressent à certains objets, cela crée un nouveau marché. »

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Guérande : Fête Médiévale, où et quand louer votre costume ?

Saint-Molf : Appel à candidatures pour une balade musicale.