dans

Rafik Smati : « Si rien n’est fait dès 2022, nous n’aurons le choix dans la décennie qui vient qu’entre subir des black outs et des pénuries d’électricité. »

L’invité de Yannick Urrien : Rafik Smati

L’invité de Yannick Urrien : jeudi 14 octobre 2021 à 7h10 (rediffusion à 9h10) sur Kernews

Rafik Smati, président d’Objectif France, estime que « le plan « France 2030 » annoncé par Emmanuel Macron, doit nous alerter sur un sujet : l’énergie. Après avoir fait perdre 4 ans à la filière et fermé Fessenheim contre toute logique, Emmanuel Macron fait enfin le choix du nucléaire et veut investir 1 milliard d’euros dans les SMR (réacteurs nucléaires miniatures) et l’innovation dans le traitement des déchets. Tout cela va dans la bonne direction, mais passe à côté de l’essentiel : lancer de toute urgence la construction de nouveaux EPR. Car si notre pays veut réussir la révolution technologique à l’œuvre et atteindre la neutralité climatique, sa consommation d’électricité va… exploser. Le plan d’Emmanuel Macron ne prépare pas la France à ce défi immense. Dans moins de 20 ans, notre pays sera largement passé à l’ère post-pétrole. Dès 2035, la plupart des citoyens de la France et de l’Union européenne devraient rouler en voiture électrique. La Commission européenne souhaite en effet interdire à partir de cette date la vente de véhicules neufs à moteur thermique. Il faudra bientôt assurer l’alimentation de dizaines de millions de véhicules électriques, sans compter par exemple l’électrification du chauffage. Or, 2035, c’est demain ! De même, pour réindustrialiser notre pays et déployer des technologies cruciales comme la 5G, il faudra une production supplémentaire d’énergie qui n’est pas encore prévue. »

Il ajoute que « si rien n’est fait dès 2022, nous n’aurons le choix dans la décennie qui vient qu’entre subir des black outs et des pénuries d’électricité (dont le coût explosera), et renoncer à nos objectifs climatiques et industriels. L’enjeu est là. »

Rafik Smati au micro de Yannick Urrien

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Un ex-banquier explique les dérives de l’économie financière

Labarrière en liberté : lundi 18 octobre 2021