dans

Une première mondiale : une borne de gonflage solaire gratuite pour les vélos à La Baule

La Ville de La Baule vient d’installer une borne de gonflage solaire gratuite et en libre-service pour les vélos. Il s’agit d’une première mondiale, puisque cette borne a été conçue par l’entreprise nantaise NRLUX qui l’expérimente pour la première fois à La Baule. Cette borne R4Bike est très simple d’utilisation : il suffit d’appuyer sur un bouton pour atteindre la pression nécessaire en fonction de ses pneus et de son poids. Le système fonctionne à l’énergie produite par un panneau solaire photovoltaïque. Il est possible de gonfler tous les types de pneumatiques, y compris ceux des fauteuils roulants. Un service indispensable lorsque l’on sait que le sous-gonflage des pneus est la première cause de crevaison et, surtout, qu’un vélo bien gonflé réduit les efforts de pédalage.

Franck Louvrier, maire de La Baule, souligne : « Nous avons 23 kilomètres de domaine cyclable sur la ville, sur 300 kilomètres de voirie. Nous devons faire des efforts supplémentaires, mais il faut aussi, autour de cet écosystème, avoir des offres complémentaires et apporter plus de facilité aux utilisateurs. On ne dit pas assez souvent que la région des Pays de la Loire est la première région cyclo-touristique de France, avec 3000 kilomètres de pistes cyclables. » Cette borne est installée à l’angle de l’avenue Olivier Guichard et de l’avenue des Ibis, près du marché de La Baule : « C’est un lieu idéal pour cette première expérience. » Xavier Lequerré, adjoint en charge de la circulation, des transports, de la plage et du quartier d’Escoublac, revient sur l’origine de cette initiative : « Nous avons été démarchés par l’entreprise NRLUX pour proposer cette innovation dans la ville et nous avons trouvé cela très pertinent. En plus, c’est une entreprise nantaise. Il nous a tout de suite semblé intéressant de proposer cette innovation, ce qui permet aussi de promouvoir une entreprise locale. Comme nous développons des stations de vélos électriques sur la ville, nous allons répondre à une demande croissante. » D’autres bornes seront sans doute installées dans la ville : « Nous faisons un essai avec cette borne de gonflage et nous allons étudier l’intérêt des cyclistes pour cette borne. Ensuite, nous allons voir s’il est intéressant d’installer d’autres bornes dans la ville, notamment sur la future promenade de mer, près de la piste cyclable et dans d’autres endroits stratégiques. »

Intensification de l’offre de vélos en libre-service

Parallèlement, La Baule annonce une intensification de l’offre de vélos électriques en libre-service à travers un partenariat avec l’entreprise nantaise Ecovélo. Les 50 vélos disponibles dans les sept stations déjà installées permettent de mailler l’ensemble des quartiers de la ville : secteurs résidentiels et commerçants, lieux culturels et sportifs, divers lieux d’intérêt et hébergements hôteliers et de plein air. À ce jour, le service compte plus de 2 300 inscrits. La Ville de La Baule a décidé de développer cette démarche en installant cinq nouvelles stations de vélo en libre-service, pour une flotte de bicyclettes passant à 80 unités.

Ecoutez Xavier Lequerré sur Kernews

Publicité

Christine Blanc

Installé au cœur de la baule depuis plus de 20 ans, le salon de coiffure Christine Blanc vous accueille dans une ambiance chaleureuse et conviviale entièrement dédiée à la beauté et au soin du cheveu. Composéd’un étage, il vous propose au sein d’un espace privilégié, consacrénotamment à la métamorphose du cheveu, de répondre aux exigences des client(e)s souhaitant profiter d’un moment de tranquillité et de relaxation.

Christine Blanc, 154, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 44500 La Baule-Escoublac. Téléphone : 02 40 11 05 11. Lien vers le site de Christine Blanc.


 

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un appel à la générosité pour permettre à Anne Sébilo de se faire soigner en Allemagne

Pornichet. 689 places de ports à saisir avant le 31 mai !