dans

Vidéo-protection : 40 nouvelles caméras à Saint-Nazaire

Après avoir installé quarante caméras entre 2017 et 2019, la Ville de Saint-Nazaire va doubler son dispositif de vidéo-protection. Une quinzaine de nouveaux secteurs seront équipés d’ici fin 2022. L’extension de la vidéo-protection à d’autres périmètres de la ville, fait partie des engagements du projet stratégique de ce mandat en matière de sécurité et de tranquillité publique. Elle permettra d’améliorer la réponse aux enjeux de prévention et de lutte contre les actes de délinquance.

Les lieux d’implantation ont été définis avec le référent sûreté de la police nationale. Ont été priorisés les secteurs avec des activités commerciales de proximité (Kerledé, Trébale, Bouletterie, Méan-Penhoët, Saint-Marc, Sautron, Petit Caporal et Prézégat) et les zones de passage comme les entrées de ville. Le dispositif déjà existant du centre-ville sera également renforcé (place François Blancho, le sud de l’avenue de la République notamment). Pour Jean-Luc Séchet, adjoint à la Tranquillité publique, la médiation, la prévention de la délinquance : « la vidéo-protection participe à la tranquillité publique et permet de soutenir l’action de la police et de la justice. Cet outil, devenu incontournable, reste complémentaire des autres actions mises en œuvre pour lutter contre la délinquance, la récidive et les incivilités du quotidien. L’installation des nouvelles caméras permettra de parfaire la couverture du territoire pour sécuriser nos citoyen·nes ».

David Samzun, maire de Saint-Nazaire, précise : « avec l’augmentation des effectifs de policiers municipaux, le développement de la vidéo-protection, le renforcement des dispositifs de médiation et de prévention et le soutien aux associations locales d’aide aux victimes, nous prenons largement notre part pour améliorer la sécurité des Nazairiennes et des Nazairiens, au quotidien. Maintenant, c’est à l’État d’être à la hauteur, de prendre conscience de la réalité nazairienne et de donner les moyens suffisants pour fonctionner à notre commissariat tout comme à notre tribunal pour que nos efforts combinés ne soient plus vains ».

Comment fonctionne le dispositif de vidéo-protection à Saint-Nazaire ?

Les enregistrements peuvent être exploités uniquement sur la base de réquisitions demandées par les services de la justice et de la police. Le dispositif nazairien n’est donc pas un centre de supervision urbaine mais un outil d’aide à l’élucidation. Les images sont conservées 15 jours puis supprimées automatiquement. Seuls les agents municipaux habilités, essentiellement les policiers, peuvent accéder à ces images. Depuis sa mise en service en 2017, une cinquantaine de réquisitions sont reçues par la Ville chaque année.

L’installation des nouvelles caméras par une entreprise spécialisée sera progressive, elle commencera dès le début de cet été. Des demandes de financements ont été adressées à la Région des Pays de la Loire et au Fonds interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (FIPDR). Le coût global est estimé à 500 000 €.

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Guérande : inscriptions aux activités de l’été pour enfants

Guérande : RV avec les élus sur le parking de La Grange !