dans

Yves Métaireau présente un plan exceptionnel d’accompagnement en faveur du commerce baulois

À plusieurs reprises, depuis le début du confinement, Yves Métaireau, Maire de La Baule-Escoublac a rappelé sa réelle préoccupation à l’égard de l’ensemble du commerce baulois. En parallèle des indispensables actions d’ordre sanitaire et social vers la population, ses priorités sont également tournées vers le soutien au commerce baulois, à l’image notamment de la dérogation obtenue, non sans mal, pour la réouverture du marché alimentaire central de la ville le 31 mars dernier.

Aujourd’hui, dans l’espoir de limiter les plus graves conséquences financières de la crise sanitaire sur le tissu économique local, Yves Métaireau présente les trois axes qui motivent les mesures de soutien immédiates décidées pour accompagner le commerce baulois dans son ensemble :

1 – FACILITER L’ACCÈS AUX COMMERCES ET LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES DES ENTREPRISES

Soutien logistique à la mise en place d’un Drive’in des commerces de la halle, en complément de la réouverture du marché autorisée pour 15 étals ;

Obtention après interventions auprès du Sous-préfet, d’une dérogation pour la réouverture des chantiers permettant l’installation des restaurants et clubs de plage avant la saison.

Facilitation de la mise en place des reports des échéances afin de permettre aux entreprises de lisser leur niveau de trésorerie ;

Continuité des paiements de la Ville aux entreprises, en lien avec le trésor public ;

Maintien d’un minimum de contact avec tous les services municipaux en capacité d’aider le commerce local et en particulier le service du commerce ;

Mise à disposition de documents types pour faciliter le montage des dossiers par exemple les demandes d’activité partielle et d’aides apportées par la Banque Publique d’Investissement.

2 – AIDER FINANCIÈREMENT LES COMMERÇANTS

Suspension et report de l’encaissement de la taxe de séjour : le reversement par les hôteliers et loueurs de meublés de la taxe de séjour perçue depuis mars n’interviendra qu’après la levée du confinement. Le reversement est reporté en septembre 2020 (sinon plus tard si le confinement est prolongé au-delà du mois de mai), pour apporter à leur trésorerie un souffle d’air durant un semestre entier.

L’exonération des abonnements des commerçants exerçant leur activité sur l’un ou l’autre des 3 marchés baulois (Central, Quartier du Guézy et avenue Lajarrige) l’équivalent d’un trimestre. Une telle exonération représente environ 100 000 € d’aide directe pour les commerçants concernés soit 115 en 2020 ;

L’exonération des droits perçus par la ville pour l’occupation des terrasses et du domaine public sur la période de fermeture des commerces imposée par le confinement ;

L’exonération des droits de voirie pour les chantiers en cours occupant le domaine public communal (échafaudages, etc.), sur la période d’interruption imposée par le confinement.

Ces dispositions d’exonération sont évidemment soumises à délibérations lorsque le conseil municipal pourra se réunir.

3 – APPORTER UN SOUTIEN DES INITIATIVES DES COMMERÇANTS PAR LE RELAIS DE LA COMMUNICATION DE LA VILLE

Au-delà de la valorisation des mesures générales prises par la ville, pour faire face à la crise du coronavirus, promotion et relais des actions des commerçants sur le site internet et les réseaux sociaux et l’application Imagina de la Ville ;

Mise en exergue régulière sur le site de la Ville des informations et des liens utiles aux commerçants, notamment les aides possibles et proposées par l’État, la Région Pays de la Loire et la CCI.

Yves Métaireau insiste sur la dimension prioritaire d’un tel plan et son caractère évolutif. Il se tient prêt, avec l’ensemble du conseil municipal, à l’adapter dans le temps et en fonction des marges de manœuvre financières de la Ville et celles laissées par l’État. Il précise également que ce plan fait, entre autres, écho à différentes sollicitations recueillies par les élus de la Ville de La Baule-Escoublac auprès des commerçants.

Publicité

UniCentre : créateur de bonheur

Céline, votre conseillère UniCentre formée à la relation d’aide et d’écoute, vous permettra de rencontrer des gens formidables comme vous qui souhaitez construire une union stable et durable. Ensemble, mais librement, vous bénéficierez de l’expérience et de sa compétence professionnelle, elle sera le trait d’union pour vous faire rencontrer la personne exceptionnelle que vous recherchez.

UniCentre  au 02 40 26 60 98. Lien vers le site d’UniCentre.


 

Écrit par Rédaction

Un commentaire

Laisser un commentaire
  1. Bonjour
    Toutes ces mesures vont en direction des mêmes activités mais que fait on pour les autres commerces nous sommes fermés depuis le 15 mars sans aucun revenu
    Notre avenir est sombre et les locaux vont se libérer car la faillite nous guette malheureusement
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Confinement : l’avertissement d’Yves Métaireau

Labarrière en liberté : lundi 6 avril 2020