dans

Coronavirus et dictature sanitaire. Quel rapport entre le Talmud et le confinement de la planète qui annonce une remise à zéro de l’économie ?

Rav Haim Dynovisz : « Le vrai but du Corona est de casser toute l’économie moyenne mondiale de manière à ce que les grands trusts récupèrent tout et que nous soyons tous dépendants, afin de faire entrer l’humanité dans un Nouveau Monde. »

Connu sur le plan international pour ses nombreuses vidéos diffusées sur Internet avec ses cours sur la Torah, le Rav Dynovisz aborde à nouveau la question de l’autodestruction de l’Occident, le mondialisme, la stratégie du chaos et la volonté de domination des peuples dans le cadre de cette crise sanitaire. Le Rav Dynovisz, maître de la Torah, nous accorde un entretien exceptionnel dans lequel il livre des clés essentielles pour appréhender le monde qui se prépare.

Kernews : L’entretien que nous avions réalisé en janvier 2016 sur l’attentat du Bataclan est incontestablement celui dont on nous a le plus parlé. Depuis, beaucoup d’auditeurs et de lecteurs ont appris à vous connaître, qu’ils soient juifs ou non car, comme vous le dites, nous sommes tous des descendants d’Adam…

Rav Haim Dynovisz : Je suis d’accord avec cette nouvelle définition qui correspond à une époque que personne ne pouvait prévoir. Aujourd’hui, il y a un réveil inimaginable partout dans le monde, en Europe, en Amérique, en Afrique, mais aussi en Asie, sur le fait que la Torah s’adresse à tous les descendants d’Adam et pas seulement au peuple juif, comme malheureusement tout le monde le croyait jusqu’à ces dernières années. Nos maîtres ont toujours enseigné que la Torah était censée être donnée à tous les peuples et pas seulement à Israël. C’est ce réveil qui montre que l’âme revient à sa source et que l’on se prépare à ce dévoilement, celui de la délivrance finale, où finalement toute l’humanité, chaque peuple, selon sa sensibilité spirituelle et morale, tout le monde, reviendra à la sagesse du maître du monde qui s’exprime à travers la Torah, qui sera encore une fois la source spirituelle et morale de l’humanité tout entière et pas seulement du peuple juif.

Vos recherches confirment que tout était déjà écrit sur la crise que nous vivons aujourd’hui. Quelle est votre impression sur ce que nous subissons sur la planète, avec l’arrêt de l’économie et cette priorité qui est donnée à ce que l’on appelle la dictature sanitaire ?

Vous touchez un sujet qui est très délicat et qui nécessiterait de nombreuses heures pour pouvoir en faire le tour. J’ai déjà consacré pas mal de cours en français sur ce sujet et aussi en hébreu, ici en Israël. Je voudrais d’abord, à titre de préface, revenir sur un sujet qui est assez douloureux. Aujourd’hui, dès que quelqu’un se prononce contre le vaccin, en essayant d’expliquer ce qui se cache derrière le Corona et les raisons véritables de ce que nous vivons aujourd’hui, immédiatement on le traite de complotiste ou de malade mental. C’est connu, tous ceux qui s’opposent à l’ordre et au pouvoir sont tout de suite considérés comme des gens qui dérangent, des fous ou des malades mentaux. C’est la force du pouvoir, on le sait, quel que soit ce pouvoir, une dictature ou une démocratie. J’ai déjà expliqué que la démocratie n’est qu’une vitrine qui cache en vérité une dictature qui est beaucoup plus dangereuse que la dictature visible, parce que, comme on est séduit par la vitrine, on ne se rend pas compte de ce que les dirigeants veulent faire de nous et de ce qu’ils ont déjà commencé à faire de nous, sans prendre de matraques et sans nous mettre en prison. Or, ils arrivent au même résultat et pire encore. Je tiens encore une fois à dire que je ne suis ni un complotiste, ni un malade mental, ni un fou, et pratiquement 100 % de ce que je vais dire se fonde sur des décennies d’étude de la Torah, de nos maîtres et des prophètes. C’est une prise de conscience de l’époque que nous vivons grâce à toute cette sagesse qui se transmet depuis des millénaires dans notre Torah et surtout au niveau des maîtres d’Israël. Je commencerai par un exemple très simple et je vais ensuite expliquer les choses dans un langage plus moderne. Nos maîtres expliquent que le premier dictateur biblique était Nimrod. C’est d’ailleurs celui contre lequel Abraham s’est battu. Il était le seul dans sa génération à oser se battre contre lui et c’est la raison pour laquelle il a été choisi pour fonder le peuple juif. Nos maîtres expliquent depuis plus de deux mille ans que Nimrod était un grand démagogue qui ne sortait pas son épée, ni sa matraque. Il n’envoyait pas des militaires ou des policiers pour forcer les gens à l’écouter. Mais il avait une démagogie inimaginable. Tous ceux qui comprennent ce que disent nos maîtres depuis deux mille ans comprennent qu’en vérité nos maîtres faisaient allusion à ce que l’on appelle aujourd’hui la démocratie. On essaie de convaincre les gens par la douceur et par des paroles qui séduisent : liberté, fraternité, égalité, tolérance… Mais, comme je le dis toujours, ne rentrons pas dans le magasin, parce que l’on risque d’avoir une crise cardiaque ! Restons du côté de la vitrine. Nos maîtres disent que juste avant la délivrance finale, Nimrod reviendra. Vous savez que la Torah considère que l’âme est immortelle et que l’âme peut revenir de nombreuses fois dans différents corps. Il est écrit que l’âme de Nimrod reviendra dans les dernières générations avant la délivrance finale et il essaiera, une fois de plus, de soumettre l’humanité tout entière à son service, à son pouvoir. Avec tous ceux qui sont avec lui, une poignée de milliardaires qui veulent transformer toute l’humanité en esclaves, tous dépendants de ces forces cachées qui veulent dominer le monde entier. Ce sera la dernière grande épreuve avant la délivrance finale, avant l’apparition du Messie, du Machia’h, avec le combat entre le bien et le mal, jusqu’à la victoire du bien qui arrivera à écraser le mal et à amener la paix et l’unité dans l’humanité tout entière. Je pense, et je suis loin d’être le seul, que nous vivons aujourd’hui cette période. Nimrod le démagogue, dans un langage moderne, la démocratie, essaime petit à petit, grâce à toutes ces forces plus ou moins cachées, et qui ne sont pas forcément nos dirigeants eux-mêmes, parce que je ne cesse de dire que nos dirigeants ne sont que des poupées de cire entre les mains de toutes ces forces cachées qui sont les véritables dirigeants de ce monde. Ces forces cachées qui, un jour peut-être, enlèveront leurs masques – on verra de qui il s’agit – mais ce sera peut-être malheureusement trop tard, ont décidé grâce à la technologie et grâce à tous les moyens dont elles disposent, de casser toutes les identités nationales, de casser la notion de peuples et de nations, pour faire de l’humanité un groupe uniforme dans lequel on ne verra plus la différence entre un Français, un Allemand ou un Belge, ou un chrétien, un musulman ou autre chose. On va tous devenir des esclaves au service de grandes puissances pour lesquelles on travaillera et l’on n’aura pas d’autre choix. Comme des dizaines de milliers d’autres dans le monde – et pas forcément des juifs – il y a, grâce à Dieu, énormément de non-juifs – d’ailleurs, je n’aime pas l’expression non-juifs, on va dire Bné Adam – qui, sans faire la moindre référence à la Torah, sans connaître l’histoire de Nimrod et sans savoir ce que nos maîtres disent, sont arrivés à prendre conscience que quelque chose de très grave était en train de se passer : une volonté d’uniformiser l’humanité tout entière et de la rendre dépendante de ces forces obscures qui veulent dominer le monde. C’est la raison pour laquelle est sorti le Corona. Tout le monde sait aujourd’hui que ce n’est pas un virus naturel. Il a été créé par les hommes. On veut faire croire qu’il est venu de Chine et que ce sont les Chinois qui l’ont sorti. Je pense personnellement que c’est un infâme mensonge et que ce sont les Occidentaux qui ont créé ce virus et qu’ils se sont arrangés pour qu’il sorte de Chine de manière à faire croire que ce sont les Chinois. Peut-être que je me trompe, peu importe, mais c’est mon point de vue. Les Occidentaux ont jeté ce virus en Chine pour faire croire que les Chinois voulaient détruire le monde. C’est une ruse inimaginable dont les Occidentaux sont les experts. Tout le monde sait que ce virus a été créé par les hommes et l’on est déjà en train de parler des mutations de ce virus. On est en train de nous faire comprendre que tous les vaccins ne servent à rien, parce que les mutations vont être cent fois plus terribles que le virus du départ. Évidemment, les mutations sont faites en laboratoire et les virus sont envoyés dans le monde. C’est absolument évident ! Alors, quel est le but ? D’abord, il s’agit de casser l’économie mondiale. Je vais vous donner un exemple très simple. Pendant des millénaires, toute l’économie mondiale était fondée sur l’agriculture et, après, il y a eu l’industrialisation. Les forces dominantes ont commencé à comprendre que si l’on voulait faire cent mille fois plus d’argent, il fallait commencer à rentrer dans l’industrie. Mais à cette époque, tout le monde était dans l’agriculture. Alors, pour déraciner les gens, vous remarquerez, on a fait des guerres… Toute l’économie agricole s’est écroulée. Les gens ont perdu tout ce qu’ils avaient, parce qu’il y a eu des quantités de guerres qui ont été lancées par ces forces obscures afin de prendre les gens et les mettre dans l’armée. Après les guerres et les épidémies, comme la grippe espagnole, on a obligé les paysans à se reconvertir dans un monde nouveau qu’est le monde de l’industrie. Aujourd’hui, partout dans le monde, les paysans sont aidés par l’État, sinon ils n’ont pas de quoi manger. L’agriculture s’est complètement effondrée. On est aujourd’hui exactement dans la même situation. Les grandes forces dominantes veulent absolument casser ce que j’appelle l’économie moyenne – toutes les petites industries – pour récupérer tout ce qui est entre les mains de millions de personnes dans le monde, de manière à dominer davantage le monde. Un journal américain vient d’expliquer qu’Amazon a fait 250 milliards de dollars depuis le début du Corona. Au début, Amazon ne vendait que des livres, mais il a récupéré des milliers d’industries qui se sont écroulées et c’est maintenant Amazon qui vend tout. Le but est de casser l’économie mondiale – celle qui est entre les mains des gens moyens ou des gens moyens plus – de tout récupérer au niveau de grands trusts et, après, reprendre les gens qui iront travailler pour ces grands trusts. Chacun selon ses compétences. Si c’est un garagiste, il ira travailler pour un trust qui s’occupe de réparation de voitures, mais il n’y aura plus de petits garages. Il y a autre chose qui va se passer. Toute la monnaie va disparaître, de plus en plus d’économistes le disent. Et ce qui va rester, c’est la carte de crédit. L’avantage de la carte de crédit, c’est que si tu ne vas pas selon le désir du système, on te bloque ta carte de crédit pendant une semaine ou pendant un mois et, si vraiment tu t’obstines, on te la bloque pour toujours et tu n’auras plus de quoi manger. Tout est mis en place pour créer une dépendance de l’humanité tout entière face à ces trusts qui vont dominer le monde. C’est ce que la Torah nous explique depuis quatre mille ans. C’est tout le projet de Nimrod, qui consiste à réunir l’humanité tout entière avec une seule langue, et tous travailleront autour du même projet. C’est un symbole, c’est une métaphore… Donc, le Corona est présenté comme quelque chose qui met la vie des gens en danger, mais sachez qu’en vérité, le vrai but du Corona est de casser toute l’économie moyenne mondiale de manière à ce que les grands trusts récupèrent tout et que nous soyons tous dépendants, afin de faire entrer l’humanité dans un Nouveau Monde. Toute l’humanité va se reconvertir. Je peux déjà vous affirmer que d’ici à dix ou quinze ans, il n’y aura plus un magasin au monde ! Tout se fera sur Internet. Il n’y aura plus de banques. Il n’y aura plus rien. Tout va se faire sur Internet. Tout cela pour enfermer l’homme derrière un écran. Il n’aura plus aucun contact avec le monde et tout cela sera dirigé par les grands trusts qui seront les propriétaires de ces technologies.

Ce que vous dites n’a rien de complotiste puisque cela correspond exactement à ce que décrit Klaus Schwab, patron du Forum de Davos, dans son livre « The Great Reset ». Dans son projet de grande réinitialisation, il explique carrément qu’il faut profiter de cette crise pour remettre à zéro l’économie, faire un grand nettoyage, ce qui signifie que l’on va asphyxier le boulanger indépendant et que l’on va lui demander d’aller travailler pour une chaîne d’hypermarchés. Force est de constater que tout cela a été écrit il y a deux mille ans, notamment, et c’est très étonnant, le fait que la monnaie allait disparaître un jour…

Le Talmud a été écrit il y a deux mille ans et il y a une phrase qui dit que le Messie viendra lorsque toute la monnaie mondiale aura disparu… C’est incroyable ! Comment peut-on imaginer que nos maîtres, il y a deux mille ans, ont pu prévoir une chose pareille ? Le Messie viendra à ce moment-là, parce qu’il comprendra que, s’il ne vient pas maintenant, c’est fini, il n’y aura plus d’humanité, mais que des esclaves. C’est un texte dans le Talmud lui-même.

Ce temps biblique est-il celui de notre humanité ? Allons-nous connaître cela dès maintenant, ou peut-on estimer que ce temps va s’étendre sur cent ou deux cents ans ?

Je ne pense pas que ce sera sur cent ans. Je ne peux pas affirmer que ce sera notre génération, mais je pense que tout va se dénouer dans les cinquante ans, grand maximum. Peut-être que ce sera dans notre génération, mais tout dépend de notre force guerrière, tout dépend de notre volonté à résister, parce que je dis toujours dans mes cours que la Torah est l’antithèse absolue de ce que j’appelle la religion. La religion, c’est faire confiance au bon Dieu, croire que c’est lui qui va tout résoudre, alors que la Torah représente la négation absolue de ce que j’appelle la religion. La Torah nous demande d’être des hommes d’action, de s’engager, de prendre des risques, de se mettre en danger, d’être de véritables guerriers et de ne pas attendre que Dieu fasse tout pour nous. La religion est un fantasme que le grand Marx avait bien défini en le qualifiant d’opium des peuples.

Comment pouvons-nous intervenir pour modifier le cours des choses, alors que c’est fixé d’avance ? Puisque le film est déjà écrit, cela semble induire que nous ne sommes rien…

Le scénario était écrit d’avance. Nos maîtres affirment que cela se terminera par la délivrance finale, mais maintenant, comme nos maîtres l’expliquent, la finalité dépend de toi. Vous avez entendu parler de la dernière Grande Guerre mondiale avant la délivrance, ce que l’on appelle la guerre de Gog et Magog. C’est un terme en hébreu, mais cela veut dire que tous les dirigeants du monde vont se réunir pour attaquer Israël. Cela va se retourner contre eux et, de là, jaillira la délivrance finale. C’est encore un aspect de ce qui permettra la délivrance finale. Nos maîtres expliquent que c’est à nous qu’il incombe de décider à quel niveau sera cette guerre. Est-ce que ce sera une guerre économique ? Une guerre avec de véritables armes ? Une guerre sociale ? C’est à nous, selon notre capacité, de nous battre, de décider de l’ampleur de cette guerre. La guerre aura lieu et ce ne sera peut-être qu’une guerre économique, si nous sommes de véritables combattants. Si nous sommes des moutons et des faibles, ce sera malheureusement une véritable guerre. Si nous sommes de vrais héros, peut-être que ce sera simplement une guerre de paroles entre les dirigeants des différents peuples. L’issue est entre nos mains, selon la capacité que nous avons de nous battre, de ne pas nous laisser faire et de montrer que nous ne sommes pas des moutons au service de toutes ces grandes puissances qui veulent nous transformer en esclaves. Je ne dis pas qu’il faut une majorité d’hommes et de femmes pour cela, parce que nos maîtres nous enseignent toujours que dans chaque génération, c’est une poignée d’hommes et de femmes qui résistent et ce sont eux qui amènent les changements dans l’humanité tout entière. Sur des milliards d’êtres humains, cela peut être quelques millions.

Le Mur de Berlin s’est effondré parce que des milliers de gens sont venus l’attaquer à coups de marteau et ce que nous faisons, à une modeste échelle, ce sont des secousses qui contribuent à ouvrir la réflexion de nos concitoyens…

Maintenant, il est possible que nous soyons aussi confrontés à un combat plus dur. Ici, en Israël, les dirigeants sont déjà en train de nous faire comprendre, par des allusions pour l’instant, que celui qui n’est pas vacciné ne pourra plus entrer dans un supermarché, qu’il ne pourra plus aller au restaurant ou au cinéma, que les enfants ne pourront pas aller à l’école si leurs parents ne sont pas vaccinés, que si tu travailles dans une société où ils sont tous vaccinés, on te mettra dehors… C’est la démocratie ! On ne te braque pas un revolver, mais on te fait comprendre les choses gentiment… J’imagine que ce sera la même chose dans le monde entier, en tout cas dans le monde occidental. Et ce sera un combat très difficile. Imaginez quelqu’un de quarante ans qui n’a plus de travail, avec des enfants qui ne peuvent plus aller à l’école, et qui ne peut plus aller au supermarché parce qu’il n’est pas vacciné. Il va se retrouver dans une situation catastrophique. Je pense que très peu de gens vont prendre le risque d’aller jusqu’au bout, parce que la situation va devenir invivable si cela se réalise. Il y a des allusions de plus en plus fortes. En Israël, toute l’économie moyenne s’est écroulée. On est en confinement, beaucoup de gens ne travaillent plus et, malheureusement, en Israël il n’y a pas les aides qu’il y a en France. La situation est très douloureuse. Des milliers de personnes ne travaillent plus depuis un an. Nous avons deux millions de chômeurs sur sept millions de personnes. Tout ce qui est événementiel et restauration s’est écroulé. La situation est terrible. Je comprends maintenant pourquoi, sur un si petit pays, deux millions de personnes se sont fait vacciner en un mois : ces gens n’en ont strictement rien à foutre de la santé ! Ils veulent à nouveau prendre du plaisir, ils n’en peuvent plus de cette situation. Donc, ils sont prêts à tout pour recommencer à travailler, rouvrir les restaurants et recommencer à voyager. Ce qui se passe ici est absolument incroyable.

Le monde est pluriel, nos dirigeants n’ont pas le même profil, ils n’ont pas étudié dans les mêmes écoles… Lorsque vous mettez autour d’une table Vladimir Poutine, Benjamin Netanyahou, Emmanuel Macron, Boris Johnson ou Mohamed VI, par exemple, ils sont tous différents. Alors, pourquoi prennent-ils les mêmes mesures au même moment ? On ne peut pas imaginer qu’ils soient tous téléguidés… Pourquoi ceux qui nous dirigent sont-ils aussi moutonniers ? Doit-on suspecter nos dirigeants de faire cela en cherchant à faire du mal à leur peuple ? Je n’imagine pas le roi Mohammed VI souhaiter le mal de ses sujets…

Je partage tout à fait votre idée et je ne pense pas que la grande majorité de nos dirigeants soient des petits Hitler qui veulent détruire leur peuple. D’ailleurs, Hitler ne voulait pas détruire son peuple… Je pense qu’il y a une pression énorme qui est exercée par toutes ces forces obscures. Tout le monde sait quelles sont les grandes puissances financières qui, dans le monde, ont la mainmise sur la direction des pays. Il peut y avoir des chantages, des allusions ou des menaces, donc les dirigeants ont très peur et chacun à sa manière s’efforce plus ou moins de s’en sortir en essayant de rentrer dans ce système et en se disant qu’ils arriveront à s’en sortir. Je pense qu’il y a une pression extrêmement forte sur nos dirigeants. On n’imagine pas le centième de ce qui se passe. On va peut-être me traiter de fou, mais ce n’est pas grave, les prophètes étaient traités de fous… Je fais partie de ceux qui pensent que toutes les guerres sont préparées et que ce sont des menaces qui tombent sur les pays quand les dirigeants n’acceptent plus de servir le grand système caché. Pour la Deuxième Guerre mondiale – je ne prends pas trop d’exemples, car je voudrais encore profiter de la vie – on nous fait tous croire que c’est Hitler qui a déclenché la Deuxième Guerre mondiale : évidemment que c’est lui qui a déclenché la guerre, mais personne ne va dire qui était derrière et quels étaient les intérêts. On ne dit pas quels étaient les pays qui étaient derrière la déclaration de guerre de Hitler. Quand, un jour, on l’apprendra, je crois que l’on va vraiment devenir fou de rage. Je sais qui était derrière. Il y avait des intérêts économiques et financiers de certaines grandes puissances qui voulaient récupérer l’Europe et qui ont poussé Hitler à déclarer la guerre pour, après, envahir l’Europe et s’installer. On ne rentrera pas dans les détails…

Vous en avez déjà beaucoup dit…

À titre d’exemple, en quoi cela dérangeait-il les Américains de bombarder les rails qui desservaient Auschwitz ? Ils ont refusé, jusqu’à la fin de la guerre, alors qu’ils avaient des avions qui survolaient toute l’Europe. Ils ont toujours refusé. Certainement qu’il y avait des accords… Un jour, on saura la vérité et, comme je le dis toujours, ce monde est une poubelle dans laquelle il y a une putréfaction tellement terrible que le jour où l’on va ouvrir le couvercle, on ne pourra plus respirer. Mais je reviens à mon explication. Toutes les guerres sont des moyens de chantage sur les peuples. Prenons cet exemple simple, connu du monde entier, et regardez ce que les Américains ont inventé pour envahir l’Irak : Saddam Hussein est en train de préparer une bombe ! Il y a eu énormément de films qui sont sortis, avec la CIA qui présentait des enveloppes avec des produits blancs dans toute l’Amérique… Tout cela pour faire croire que cela venait d’Irak et que les Irakiens allaient lancer une bombe sur le monde entier. Ils avaient sans doute des pourparlers avec Saddam, qui a refusé. Et ils ont dit que ce serait la guerre. Si Saddam avait accepté de devenir le mouton des Américains, il n’y aurait pas eu la guerre. Il est certain que cette guerre a été complètement inventée. C’est peut-être l’une des rares guerres où tout le monde sait aujourd’hui que c’était un coup monté du début à la fin, pour pouvoir récupérer l’Irak et son pétrole. Je dis que toutes les guerres fonctionnent sur ce système. Pour conclure, je pense que les dirigeants du monde entier sont soumis à des pressions, qui font qu’ils n’ont pas le choix et qu’ils se disent qu’il vaut mieux accepter telle chose, plutôt que d’avoir demain une guerre. Ils sont, d’une certaine manière, pris dans un chantage. Sachez aussi que 99 % des dirigeants dans ce monde sont des gens sur lesquels il y a des dossiers d’accusations inimaginables, parce qu’ils ont fait des tas de choses. Et ces forces obscures les tiennent en leur disant : « Si tu ne fais pas cela, tout le monde saura que tu es un pédophile… » Dans un pays très connu, avec un nouveau président, tout le monde sait ce qu’est cette famille et ils veulent absolument que ce soit lui, parce qu’ils ont des paquets de dossiers sur lui. Il sera obligé de faire ce qu’on lui demandera de faire. Tout le monde me comprend. Même si les dirigeants ne sont pas forcément méchants, ils sont obligés de céder.

Il y a aussi cette volonté de perdre la population à travers des ordres contradictoires, des choses qui n’ont aucun sens…, Vous racontez qu’en Israël, vous ne pouvez pas être plus de cinq à la synagogue, mais que vous pouvez être cinq cents dans un supermarché. C’était le même débat ici en France. Chez nous, à La Baule, lors du premier confinement, on nous interdisait d’aller nous promener seuls sur la plage ! Les gens sont perdus. Après le vingt-troisième confinement, il y en aura encore qui diront qu’il en faudra un vingt-quatrième pour sortir définitivement de cette crise !

Les médias du système sont entièrement à la solde du pouvoir. Les médias ne cessent de nous terroriser pour nous rendre fous. Ce moyen de terroriser les gens les incite à vouloir tout faire pour s’en sortir. On n’en peut plus ! Pardonnez-moi cette expression : les gens pètent un câble. Ils deviennent fous et ils sont prêts à tout pour s’en sortir : « Faites-moi cent piqûres, je m’en fiche, mais je veux m’en sortir ! » Alors, abordons ce qui se cache derrière ce vaccin. Personne ne peut l’affirmer à 100 %, mais nous avons des tas de vidéos où Bill Gates, patron de l’OMS, disait il y a quelques années qu’il faut tout faire pour diminuer l’augmentation de la population, parce qu’il y a trop de monde sur Terre. Aujourd’hui, quantité de savants et de grands médecins, y compris en France, avec un prix Nobel, expliquent que ce vaccin est réparti en différentes catégories selon l’âge des gens. Il faut savoir que les vieilles personnes coûtent un argent fou aux caisses de l’État, parce qu’avant on prenait sa retraite à 65 ans pour mourir à 68 ans, alors qu’aujourd’hui on vit jusqu’à 95 ans. Les États ne peuvent plus payer autant d’argent. Donc, avec le vaccin, on s’arrange pour que les vieux ne vivent plus tellement longtemps. Pour diminuer la population mondiale, on donne un autre vaccin aux jeunes. Et un sur trois ou un sur quatre sera stérile ! Le point commun de tous ces vaccins, si ce que l’on dit est vrai – et j’en suis persuadé – c’est qu’il va agir sur notre ADN et notre cerveau pour nous affaiblir. Pas tout de suite, mais au bout de trois ou cinq ans, puisque l’on va devoir se faire vacciner deux fois par an. Et, à la fin, on sera complètement affaibli et l’on n’aura plus d’autre choix que d’être complètement au service des forces politiques et financières qui vont dominer le monde entier. C’est leur projet.

Vous expliquez que ce système nimrodien va s’instaurer avant la délivrance finale et l’arrivée du Messie. Nous sommes en train de le vivre en direct avec la disparition progressive de la monnaie, la dictature qui n’a pas la forme d’une dictature mais de quelque chose que tout le monde réclame… Il est écrit que le Messie arrivera, mais que faire ? Comment l’identifier ? Est-ce que lui-même le saura ?

Nos maîtres ont traité ces questions et le Machia’h, lui-même, pendant de nombreuses années, ne saura pas qu’il est le Machia’h. C’est seulement quand il atteindra un certain niveau sur le plan spirituel qu’il aura une révélation. Je voudrais insister sur la présentation messianique dans la Torah, à l’opposé de toutes les religions, y compris la religion juive, qui présentent le Messie comme un super homme qui va venir et tout le monde va se mettre à genoux et l’on s’aimera les uns des autres : c’est toute une drogue que l’on nous balance depuis des millénaires! Nos maîtres ne présentent pas le Machia’h de cette manière. Ce sera un guerrier, un homme qui va risquer sa vie. Il va se battre contre toutes les mafias de ce monde. Chaque milliardième de seconde, il sera en danger, car toutes les puissances maléfiques vont se mettre ensemble pour le liquider. Mais des millions d’hommes et de femmes quitteront leur pays pour se joindre à lui pour l’aider et le soutenir, et tous les dirigeants du monde se réuniront pour le détruire. Cela veut dire que dans la Torah authentique, le Machia’h n’est pas présenté comme un ange auréolé qui va venir et mettre les foules à genoux. Non ! Ce sera un combattant, un guerrier. Ce sera le premier homme qui sera capable de partir en guerre contre tout le mal de ce monde. Et comment réussira-t-il ? Avec la plus grande honnêteté, personne ne le sait. Nos maîtres disent dans le Talmud, qui est une source de sagesse que l’on ne peut même pas imaginer, que le Machia’h viendra à un moment où plus personne n’imaginera que sa venue est encore possible. Cela veut dire que les forces du mal seront tellement puissantes que personne ne pourrait imaginer que puisse tout d’un coup se lever un homme pour partir en guerre contre ce mal. Personne ne sait comment il arrivera à survivre, à ne pas être assassiné, parce qu’aujourd’hui, avec un drone grand comme une mouche on peut tuer quelqu’un. Alors, comment survivra-t-il ? Nos maîtres nous invitent à nous poser la question sur Moïse, qui a pu à ce point narguer Pharaon et le mettre à genoux. Jusqu’à aujourd’hui, personne n’a de réponse. Il semblerait que sur le terrain, quelque chose d’absolument surnaturel va se passer. Personne n’a les clés pour le décrypter, mais le Machia’h sera un guerrier. Il est très important de comprendre cela. Je dis cela pour expliquer que notre but est aussi, à notre niveau, d’être des guerriers. Nous sommes aujourd’hui en présence d’une explosion de maux inimaginables, cachés derrière cette belle vitrine de liberté, égalité, fraternité. Il y a une volonté de casser l’humanité tout entière et chacun, à son niveau, doit être capable de se battre. Il ne s’agit pas de sortir dans la rue avec un revolver, ce n’est pas ce que je dis, certainement pas aujourd’hui. Mais il faut résister au niveau de sa volonté et au niveau de ce que l’on enseigne aux autres. C’est notre travail, aujourd’hui, que de ne pas se laisser faire.

Il est aussi écrit qu’il y aura de faux Messies, des usurpateurs qui chercheront à tromper les gens…

Le système dominant a toujours agi de cette façon. Pensez-vous sincèrement que c’est Trump qui a envoyé ces tarés mentaux bourrés de tatouages pour envahir le Capitole et tuer cinq personnes ? Tout le monde sait que ce sont les démocrates qui les ont envoyés pour salir Trump. Effectivement, quand les dirigeants et toutes les forces obscures vont sentir que le Machia’h se dévoile, ils vont envoyer des tas de tarés pour le salir. Ils vont même l’infiltrer, mais c’est un système vieux comme le monde. Tous ces faux Messies seront envoyés par ce pouvoir afin de salir le Machia’h, mais il sera suffisamment sage et fort pour déceler les forces obscures qui seront infiltrées dans son groupe.

Publicité

UniCentre : créateur de bonheur

Céline, votre conseillère UniCentre formée à la relation d’aide et d’écoute, vous permettra de rencontrer des gens formidables comme vous qui souhaitez construire une union stable et durable. Ensemble, mais librement, vous bénéficierez de l’expérience et de sa compétence professionnelle, elle sera le trait d’union pour vous faire rencontrer la personne exceptionnelle que vous recherchez.

UniCentre  au 02 40 26 60 98. Lien vers le site d’UniCentre.


 

Écrit par Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Labarrière en liberté : Lundi 18 janvier 2021

Labarrière en liberté : mardi 19 janvier 2020